Toujours en fleurs à la mi-octobre les Abelia affirment leur présence dans nos jardins. Ces arbustes gracieux au port arqué qui peuvent atteindre 1,50 m apportent une note  printanière au jardin à l'automne grâce à leurs fleurs en clochettes aux coloris tendres. Nous en avons planté deux espèces différentes en masse pour meubler une grosse plate-bande au nord-est en compagnie de Lauriers-tins et rosiers Chinensis Mutabilis. Zone ingrate même si la terre est acceptable à cet endroit car peu ensoleillée et exposée non seulement à la sécheresse mais aux gels nocturnes sévères ( chez nous cela peut descendre  couramment jusqu'à - 10°). Ils ont été plantés récemment - en mars 2013. Du coup, je vous avoue ne pas avoir beaucoup de recul  quant à la rusticité car l'hiver 2013-2014  a été, ici comme ailleurs, particulièrement doux ( minimum de - 5°).

Bon maintenant, les présentations.

L'Abelia X grandiflora Edouard Goucher: C'est simple, il est SUPERBE. J'aime son port souple et tonique, ses feuilles vernissées vert foncé persistantes, ce qui l'hiver est un atout. J'aime plus encore ses fleurs, grappes de mini-campanules au rose à la fois soutenu et frais.

Jugez par vous même:

DSCN5570

DSCN6205

L' Abelia X grandiflora Francis Mason: Pour lui, je suis un peu réservée. S'il ressemble beaucoup au précédent par son port, son volume et son type de fleurs, il s'en distingue par la taille de ses fleurs légèrement plus petites et plus claires, rose pâle. Jusqu'ici tout va bien. C'est le feuillage qui m'ennuie: Semi-persistant, il est supposé être jaune doré, panaché. Et bien, chez nous il a l'air chlorotique. Remarquez, il peut être jaune doré et chlorotique - surtout dans notre sol argilo-calcaire. Je vais tenter d'y remedier mais bon ... Edouard G, lui, ne semble pas affecté par le calcaire.

Cela dit, Francis est loin d'être moche: Quelques photos: Francis "en pied", de la tenue ( il est jeune encore), puis feuillage ( ouille!) puis fleurs délicates:

DSCN6086

DSCN6203

 

DSCN5562

DSCN5563

DSCN6223

Les Abelia fleurissent de juillet à octobre et même à novembre, ici en Provence.