Encore un qui n'a pas volé son nom !

'Le Vésuve' nous gratifie d'une éruption permanente de fleurs du début de l'été aux premières gelées. Permanente, enfin presque: quand le soleil lui tape un peu trop sur la casserole et que la température grimpe au plus torride de l'été, il fait comme nous tous une petite sieste. Il se contente alors du service minimum, quelques boutons par-ci par-là.

Ses fleurs sont ravissantes et d'un beau calibre ( jusqu'à 10 cm de diamètre), chez nous d'un rose frais qui passe d'un léger argenté au rose carmin et délicatement parfumées.

'Le Vésuve' est un beau buisson, robuste et fourni, il peut atteindre 1,5m en tous sens. Son port arrondi et son indéniable présence permettent de l'isoler.

Son feuillage persistant ne manque pas d'intérêt. Les nouvelles pousses au printemps sont d'un beau rouge sombre cuivré qui donne du relief au rosier, ensuite les feuilles évoluent vers un vert brillant que rehausse le rouge violacé d' aiguillons trapus.

Il est parfaitement adapté au jardin méditerranéen car il aime la chaleur et le soleil direct.

On le dit frileux: il a supporté sans mal chez nous des gels noctures à -11°, il est vrai qu'il est à l'abri du vent!

' Le Vésuve' est un rosier de chine, ancien ( il aurait été produit, en France, en 1825 par Laffay). Il est appelé aussi ' Lemesle' mais 'Le Vésuve' , cela lui va tellement mieux !

Attention: Surtout ne pas le confondre avec 'Vésuvius' qui est un rosier moderne, buisson à grande fleur hybride de thé, rouge foncé ...Rien à voir !

Trois photos prises ces jours-ci avec son beau faire-valoir , Le Gaura lindheimeri, puis en gros plan.

... et une quatrième datée du 9 avril, sans fleurs mais qui donne une idée de la teinte cuivrée du jeune feuillage.

DSCN5682

DSCN6227

DSCN6226

Le 9 avril dernier : proche: la graminée Stipa ' Trichotoma' comme vous pouvez le constater le Gaura n'est pas encore venu se blottir:

DSCN4894