Faites-le test ! Posez autour de vous la question suivante: "Jardin méditerranéen" cela évoque quoi pour vous?

Souvent, on vous répondra en vrac: Lavandes, lauriers-roses, agaves et succulentes,  dégringolades de bougainvillées, mimosas, lianes luxuriantes, hibiscus, palmiers, bananiers, jardins andalous, jardins de la Côte d'Azur, et puis... Tahiti, Bora-Bora, les îles... quoi.

On confond fréquemment  le jardin "exotique" peuplé de belles plantes girondes et extraverties souvent importées de régions tropicales qui s'épanouissent à la chaleur, apprécient l'humidité et craignent le froid et le jardin "méditerranéen" peuplé de plantes indigènes ou de leurs cousines étrangères qui ont en commun ce même climat rude du pourtour méditerranéen.

Si jardin "exotique" et "méditerranéen" sont tous deux des "jardins du soleil", le premier dépend de la douceur du littoral dans notre région et bon nombre des plantes ci-dessus, sensibles au froid, ne passeront pas l'hiver à l'intérieur des terres. Vous pouvez me croire, j'ai moi-même cédé au fantasme du bougainvillier: Octobre en terre, Pâques au cimetière.

J'éprouve de l'émerveillement  devant la somptuosité et l'exubérance de certains jardins de la "Côte" et de l'admiration pour celles et ceux qui les ont voulus et conçus.

J'éprouve de l'émotion devant un jardin méditerranéen car en y pensant, ce jardin-là, il est partout. A ma porte, sur le plateau de Moustiers, les collines de Grèce, des Pouilles , du Rif, ou ailleurs, planté ou à l'état sauvage si l'on sait y voir. De l'émotion parce que les végétaux qu'on y trouve sont un modèle d'adaptation aux vicissitudes de la vie affrontant le gel, la sécheresse, le vent, le soleil  imposés par un climat rigoureux et toujours renaissant.

Pour illustrer, quelques photos  représentatives de l'un et de l'autre :

D'abord le "Jardin "exotique", photos prises à Menton il y a trois jours  en me promenant au fil des sentes et des rues:

2014-11-02 12

Orangers, citronniers, palmiers et d'autres non identifiées... en pleine ville. 

2014-11-004

Boulevard de Garavan: cette très spectaculaire et succulente 'Euphorbia Candelabra', très gélive, doit bien faire 1O m de haut.

2014-11-02 12

et pour finir Bougainvillées... et d'autres belles exubérantes

Maintenant quelques scènes de notre "Jardin méditerranéen": les deux premières photos datent de cet été, car voyez-vous, depuis hier, il pleut des cordes, et puis je veux montrer qu'un jardin méditerranéen est fleuri, aussi.

DSCN5060

Rocaille " plate" Avec de l'avant vers l'arrière: graminée  Stipa 'Trichotoma' , Dianthus pontedaria aux minuscules fleurs magenta, Tanacetum densum: le coussin gris clair à gauche, Origanum ' Kent Beauty' le coussin gris un peu plus foncé à droite. Au fond: à gauche l' Oenothera  missouriensis inratable avec ses lumineuses fleurs jaunes, à sa droite le Verbascum 'wedding canddle' et enfin le coussin gris à droite: l'arbuste rampant  Hertia Cheirifolia.

DSCN5152

Ici: la Catananche coerulea aux fleurs bleu lavande, toujours la graminée  Stipa 'Trichotoma' , au fond l' Origanum ' Kent Beauty'  et devant en couvre-sol: le Sedum 'Coral carpet'

DSCN6276

Ah! celle-là , je vous l'ai gardée pour la fin:  la Centaurea Spinosa, qui n'est plus qu'une boule d'épines en cet fin d'octobre. Une amie m'a dit qu'elle en avait vu plein à l'état sauvage dans les collines grecques