Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. M.Proust

La Pépinière de l'Armalette a mis très justement cette citation de Marcel Proust en exergue sur la page d'accueil de son site .

Car s'émanciper des anciennes représentations- voir là- c'est tourner d'un cran la petite mollette que nous avons dans le cerveau et regarder autrement.

Dans notre "mémoire de jardin", BEAU jardin signifie jardin FLEURI. Le feuillage, le branchage servant d'écrin à la fleur, de fond d'écran.

NON ? Alors pourquoi préférons-nous  visiter les jardins au printemps quand la floraison est à son apogée? Monopolisés par la fleur, ces feuillages, ces branchages, les regardons-nous seulement?

Dans un jardin méditerranéen les feuilles, les tiges, les bois sont à égalité avec les fleurs parce que les plantes adaptées à la sécheresse et au froid ont la plupart du temps des feuillages remarquables par leur texture et leurs couleurs, palette infinie de gris, de verts, et souvent persistants. Les feuillages caduques révèlant à leur chute des tiges et des bois qui structurent différemment le jardin et qui parfois "prennent des couleurs"comme nos joues par grand froid.

Qui a vu, un jour, les souples graminées scintillantes de gel frissonner au petit matin, les tiges magenta de l'Euphorbe Ceratocarpa se détacher sur le gris du ciel, les fleurs sèches des phlomis ou des sedums coiffées de neige en février, qui a vu ces merveilles ne pourra plus jamais dire qu' un jardin  l'hiver,  c'est... "bof ".

A mes yeux, tous les jardins sont beaux quelque soit la saison, mais le jardin méditerranéen tout particulièrement grâce à la variété et à la singularité des végetaux qui le composent

J'ai aimé par le passé les jardins fleuris et même très fleuris, mais à présent mon regard a changé, j'ai goûté d'autres harmonies, et maintenant un peu de dahlias, ça va, mais beaucoup, ça me donne comme...mal au coeur.

Ne croyez cependant pas qu'un jardin mediterranéen adapté à la sécheresse soit sans fleur. Il est très fleuri au printemps, beaucoup moins l'été , de nouveau à l'automne. Ce qui est différent c'est la qualité des fleurs :  Petites et foisonnantes aux couleurs souvent intenses, elles servent de "révélateur" aux feuillages environnants, parfois spectaculaires, elles surprennent. 

Toute petite selection de quelques feuillages intéressants parmi d'autres: 

 

20130510_154924

Feuillage au printemps de l' Origanum 'Kent beauty', cet origan sèche et disparaît en hiver, au printemps émergent ces feuilles vert "pré", s'ensuivront des fleurs exceptionnelles mais... rendez-vous au printemps

20130510_155028 L' avez-vous reconnu? C'est le Sedum x 'Autumn joy' , comme son copain l'origan, ses feuilles disparaissent en hiver pour ressortir, adorables rosettes vert vif et charnues au printemps.

DSCN6238

 Ce feuillage argenté est celui de l' Armoise arborescente, il est persistant. Il lui arrive de noircir sous l'assaut de températures très négatives, dans ce cas: on taille et ça repart.

DSCN6250

 Gros plan sur la feuille persistante de la Ballotta acetabulosa, sa texture laineuse retient les gouttes de rosée ou de pluie.

DSCN6234

Encore un superbe feuillage argenté, dentelé et persistant: celui du Dorycnium hirsutum au port buissonnant.

DSCN6242

Celui-là, vert tendre et duveteux , c'est le feuillage du Stachys cretica dont surgiront des hampes fleuries de rose au printemps.

DSCN6080

Cette petite mignonne au feuillage gris argenté ciselé et cotonneux, c'est le Cerastium tomentosum à la légère floraison blanche printanière, celui-ci installé ailleurs s'est ressemé sur le gravier.