Vous me voyez gambader et virevolter dans le jardin sous mon parapluie ? Rembobinez : Ce sont les couleurs qui chantent sous la pluie. 

Vous l'avez certainement remarqué, sous la pluie ou juste après, les couleurs " chantent" : plus vives,  plus profondes et plus intenses. Surtout celles des feuillages, parce que les fleurs, sauf celles montrées ici, ont presque toutes disparu. 

Je n'ai pas fait des claquettes sous la pluie, mais je suis quand même grimpée sur un escabeau pour faire quelques photos " vues du ciel' ...enfin presque.  Ici, dans l'arrière-pays varois, il continue de pleuvoir. Le ciel est d'un gris uni, dégradé de perle et de ciment clair, pas de soleil du tout,  lumière laiteuse.

Le jardin n'en est pas triste, ni sombre pour autant grâce aux feuillages persistants et aux graminées qui dorent et  bronzent  à l'automne avant de dessécher.

Le jardin méditerranéen, équilibre de feuillages, de branchages, de tiges et de fleurs est aussi beau sous la pluie que sous le soleil le plus ardent.

Voici Cinq photos prises en fin de matinée:

DSCN6479

D'abord une vue en perspective de la bordure de la "grande restanque": voyez ce camaïeu de vert: au premier plan La Ballota acetabulosa, dont le feuillage laineux habituellement gris blanchâtre tourne au vert amande sous la pluie , ensuite, inratable, le Sedum 'Autumn Joy' qui  a fait l'objet d'un billet mi-octobre avec ses ombelles noires. Le long de la restanque à gauche: succession de cistes aux feuillages persistants vert profond et sombre, au fond le bouquet doré de la graminée Stipa Calamagrostis, et tout au fond, devant un ciste vert bouteille,  le vert vif de la Santoline Virens.

DSCN6480

Cette photo vous en rappelle une autre si vous suivez le blog dès le début: au centre le Sedum 'Autumn Joy' qui a bien changé, contrairement au Hersia Cheirifolia, arbuste rampant au premier plan, dont le feuillage est resté intact: même gris bleuté charnu. Comme vous le constatez, les graminées Stipa Achnatherum Calamagrostis ont doré.

DSCN6482

Cliché pris de haut pour mieux vous montrer l'allure différente que prennent deux graminées remarquables: Stipa Achnatherum Calamagrostis qui, sous trop de vent ou de pluie, se couche en gardant cet aspect de "frange" peignée, remarquez sa couleur qui passe du vert vif au brun doré. L'autre à droite , c'est le Pennisetum Orientalis qui fleurit rose l'été, enfin rose, ses hampes sont bien plus subtiles passant du beige au rose poudré pour finir violacées, je vous montrerai l'été prochain... en attendant, encore couleur de blé mur, elle commence à sécher en s'ébourriffant . Elle va bientôt ressembler à...une botte de paille. Quand elle sera sèche , je la ratiboiserai et m' en servirai  pour protéger les plantes les plus fragiles.

DSCN6488

 Je ne résiste pas à vous montrer les petites (20/30 cm d'envergure ) touffes de la Stipa Trichotoma... toujours si gaiement vertes sous les goutelettes!

DSCN6485

Nous sommes ici dans la partie centrale et rocailleuse de la "grande restanque": voyez comme ces verts si différents s'accordent: devant  ce coussin au feuillage linéaire dense et bleuté, c'est un Dianthus ( Thianschanicum...mais je n'en suis pas sure), à gauche vous reconnaissez le vert "jaune" de la Stipa Trichotoma montrée ci-dessus en gros plan. A droite le couvre-sol: Sedum 'coral carpet' qui curieusement reste à cet endroit  vert " pré" alors qu'ailleurs il commence à virer à l'orangé voire au rouge.