Il a cessé de pleuvoir depuis avant-hier et la terre est déjà ressuyée:  Bien qu'argilo-calcaire, le sol chez nous s'égoutte bien  sans doute grâce à la topographie du lieu: nous sommes à flanc de collines qui s'élargissent en un petit cirque. Toutes les cultures, jardin et oliveraie, sont en terrasses, ici nommées "restanques", soutenues par des murs en "pierre sèche" c'est à dire montés sans  mortier ni appareil de "jointoiement": Ces murs sont par conséquent des passoires qui laissent circuler l'eau. Ces constructions méritent un billet qui viendra un peu plus tard, au coeur de l'hiver.

Si ces presque deux semaines de pluie ont été salutaires ( voir là) , elles m'ont empêchée de travailler. Le jardin méditerranéen ne demande pas beaucoup de travail mais quand même... Les deux activités de novembre: Planter et nettoyer.

Aujourd'hui, en ce dimanche ensoleillé, j'ai planté. Il y a toujours quelques "réajustements", des trous à combler, un ensemble à compléter , quelques nouvelles à installer.

Mes achats :  ( tout vient de MA pépinière sauf le rosier)

DSCN6576

A droite dans le  gros pot rond: Le rosier ancien "Buff beauty" ( hybride de moschata), devant dans les petits pots carrés: des sempervivum, Dans la cagette: devant avec leurs longues feuilles lancéolées 3 Asphodèles, juste derrière à gauche: une centaurea spinosa qui va en remplacer une crevée sur le talus. A sa droite 3 euphorbia rigida, je voulais des 'Myrsinites' qui ont un port plus rampant comme il n'y en avait pas de prêtes, j'attendrai. Je ne résiste pas à une 'Rigida': Je lui trouve toujours de la place. A l'arrière: A gauche: une sauge magnifique: Salvia x microphylla 'Bordeaux' . Enfin tout à droite:  une nouvelle sauge, la sauge arbustive 'Lycoïdes': Elle est d'un bleu marine violacé, dont j'espère qu'il vibrera avec le bleu "gentiane" de ses voisines de gauche :  2 Ceratostigma griffithii, quasi invisibles... 

Pas grand chose, mais j' y ai passé deux heures. Car planter, c'est nettoyer alentour, parfois déplacer un autre sujet et arroser copieusement même après la pluie pour que la terre adhère aux racines.

D'abord le rosier "Buff beauty", une vieille connaissance (j'en avais un dans mon petit jardin lorsque je vivais en Normandie) dont je suis nostagique: couleur délicate et profonde de ses fleurs jaunes qui virent en vieillissant au chamois à peine abricoté. Je veux le mettre dans le carré d'aromatiques ( carré de 2m sur 2m ) sous la fenêtre de la cuisine:

20130510_155154

Le carré au début de l'été: le rosier blanc très florifère qui encadre la fenêtre est un Rosa banksiae var.normalis qui a dépassé toutes nos espérances et dont je vous reparlerai. Si je vous montre cette photo ancienne c'est qu'il y a eu du changement depuis: Il y avait au milieu, on en voit la masse verte imposante, une sauge officinale. Elle n'y est plus. Elle a crevé récemment: trop d'eau. Lorsqu'il pleut très fort, la gouttière déborde et hop ! bain de pied.

La plate-bande ce matin, vue du ciel ! heu... du haut de mon escabeau:

DSCN6540

Photo un peu de travers pour éviter mon ombre portée. Au fond à gauche: Rosmarinus' Majorkan Pink' , tout à fait devant à gauche ( vert sombre) plusieurs pieds de thyms différents dont un thym "citron". Entre nous, les thyms dans la plate-bande c'est vraiment céder à la facilité ! car du thym il y en a à foison dans la garrigue environnante... mais sous ma fenêtre, c'est bien pratique. A droite de la sarriette et juste derrière un origan ( la belle boule verte). Devant tout à fait à droite 2 pieds de verveine et un de mélisse - peu visibles. 

Dans le trou laissé par la sauge que j'ai décidé de ne pas remplacer: du persil plat vert tendre. Derrière j'installerai au printemps des verveines citronnelles ou du basilic ( tous deux gélifs).

Et au fond devant le mur, Buff beauty ! Ne le cherchez pas, quand j'ai pris la photo il était encore en pot. Depuis le début, j'ai idée de mettre là un rosier jaune. L'année dernière, j'ai bêtement et impulsivement acheté un rosier 'Peer Gynt' supposé "jaune à peine ourlé de rose", et faisant fureur dans les pays nordiques, ce qui m'a convaincue: Ah! la sobriété scandinave!  J'ai attendu impatiemment la splendide floraison: Des fleurs " vanille-fraise" , genre glace italienne... à gerber. Je l'ai viré.

J'espère seulement que le jaune souffré de Buff beauty ne jurera pas avec le rose parme du romarin... on verra bien. 

Bon, ces malheureux achats,  j'en fais toute une tartine... à suivre dans le prochain billet