Je vous rassure tout de suite, le titre du billet est le même, mais nous changeons de zone. Nous n'allons pas bien loin, dans la zone 2 du plan général. Et si le titre est le même, c'est que la problèmatique est la même: prévention des chutes d'un mur en surplomb.

Il faut que je vous dise aussi que ces deux plates-bandes sont soumises à des conditions très ingrates: celle du haut est exposée aux courants d'air du Nord, l'hiver et l'été, c'est soleil dardant toute la journée. Le sol y est pauvre et très drainé ( n' étant pas bâché, il se dessèche très rapidement). Malgré tout, les plantes s'y sont adaptées, leur croissance s'en trouvant seulement ralentie.

Plan n° 2: Plates-bandes Est . ( voir plan général )

Deux plates-bandes empilées, en quelque sorte. Celle du bas est une jardinière, contenue par un mur de pierre.  Elle existait quand nous sommes arrivés telle qu'elle, plantée de quatre rosiers modernes raides comme des balayettes. Point barre. Cette jardinière était naturellement adossée au mur de pierre sèche qui soutient le niveau du dessus, grande restanque sur laquelle débouche le chemin et qui mène au garage.

DSCN6966

Ce plan n'a pas beaucoup d'intérêt, c'est même d'un ennui..., sauf qu'il fallait quand même que je vous montre ce coin là. Sur la photo suivante , vous situerez mieux ces plates-bandes, juste à l'Est de la chambre ajoutée à la maison d'origine:

DSCN6792

Sur cette photo de trois-quart: on voit bien les deux niveaux, pas de risque important de chute du niveau du bas, mais le muret de soutènement a 60 cm de hauteur : suffisamment  bas pour grimper. Comme l'été les scorpions se cachent dans les pierres, je ne voulais pas que les petits y aillent crapahuter, par conséquent la partie basse est  plantée densément de graminées, de Nepeta ... et de rosiers, un ensemble assez dissuasif.

2014-12-23 08

La partie haute, encore toute givrée de la nuit. Cet endroit est l'un des rares du jardin où nous avons planté des arbustes hauts, un Vitex, un Grenadier, un Phlomis, un céanothe, des cistes et des rosiers Chinensis Mutabilis qui peuvent atteindre facilement 2 m voire plus. Cette plate-bande est large , elle sera visible des deux côtés, d'en bas, voir photo précédente et d'en haut. Que les arbustes à maturité occultent la vue plus tard ne sera pas gênant puisque le niveau du haut n'est qu'un étage de circulation. 

Evidemment,à voir comme cela, cela ne donne pas grand chose, le givre unifie tout, mais vous verrez au printemps...

2014-12-23 08

Maintenant, vues de l'étage du dessus: d'abord perspective vers l'Est:

DSCN6816

Du haut, vue sur la jardinière du bas:

DSCN6821

Vue en contrebas de la petite fenêtre de la chambre: c'est haut, hein? 2 mètres...j'ai planté en surplomb un rosier très très " dissuasif"

DSCN6818

Enfin, pour le plaisir, deux beautés de la plate-bande du haut, ce matin, complètement givrées: D'abord le Phlomis Fruticosa avec ses fleurs sèches et le Rosier Chinensis Mutabilis encore fleuri.

2014-12-23 08

2014-12-23 08

Rendez-vous dans quelques jours pour le plan n°3 !