Et les Shadoks pompaient...  vous vous souvenez des Shadoks qui, au tout début des années 70 du siècle dernier, ont débarqué avec les Gibis de leur planètes inconfortables sur la terre et nos écrans de télévision pour trois minutes d'humour farfelu quotidiennes, vous souvenez-vous de la voix du narrateur Claude Piéplu ? Ces curieux petits personnages au monde peuplé de passoires et d'entonnoirs passaient leur temps à pomper...en pédalant...

Eh bien, savez-vous? Les Shadoks disparus de nos écrans se sont réfugiés chez nous. Enfin c'est ce que j'aime croire...

Plan n° 4: La Grande Restanque ( voir plan général )

" Grande Restanque", c'est vite dit. Si l'ensemble de notre territoire est grand, la maison ne l'est pas particulièrement...et le jardin, non plus. Je me suis amusée à mesurer toutes les parties jardinées sans tenir compte des zones de circulation et suis arrivée à 600 m2 . Notre " grande restanque" est d'une surface de 300 m2.

Et les Shadocks dans tout ça ? Nous y arrivons. Regardez attentivement ce Plan:

DSCN6969

Vous voyez la petite croix dans le carré noir? Les Shadocks sont dessous, à 100 m de profondeur et ils pompent, ils pompent inlassablement l'eau de notre vie quotidienne car  nous n'avons pas accès au réseau municipal. Ce petit carré noir, notre forage, a entièrement conditionné l'aménagement de cette restanque ( voir là). Ce fut une sacrée contrainte: Il était impératif qu'un camion puisse traverser le jardin pour accéder au forage en cas de panne. C'est la raison pour laquelle le jardin a été divisé en trois bandes de caractères très différents: Au sud, le bord a été planté comme les autres bords de restanque en "ourlet" , le centre en " rocaille plane",  la partie nord, adossée au mur de la restanque du dessus, divisée en trois carrés, deux de "jardin" encadrant une pergola. 

DSCN4820

J'ai choisi cette photo qui date du début avril dernier, car en ce tout début de printemps les grandes graminées ainsi que toutes les plantes qui le doivent ont été rabattues et n'ont pas encore repoussé ce qui permet de bien voir les caractéristiques des différentes zones. La photo a été prise du haut du talus. A gauche: au premier plan: le carré d'arbustes pour la plupart persistants: Phlomis, cistes, sauges arbustives, ensuite la pergola, au fond un autre carré, de graminées mais aussi de sauges, sedum etc. Au milieu: la rocaille. A droite: l'ourlet de bordure de restanque.

DSCN6612

Photo prise ce mois de décembre: on y voit la différence de traitement des deux carrés entourant la pergola: le carré d'arbustes, au fond, est traité "en buisson" composé dans lequel on n'est pas supposé entrer. Le carré de droite, situé entre la pergola et la petite chambre de l'annexe dont vous voyez la terrasse, planté de graminées hautes et basses, sauges, arbustes bas,  sedums, rosier etc, est traité "en jardinet" dans le jardin: on peut s'y promener.

DSCN5977 

Fin octobre: La pergola vue de la restanque du dessus. Cette pergola offre un espace supplémentaire pour se tenir à l'extérieur et dans le jardin. La pergola est entourée par la végétation. Devant, la rocaille.

DSCN6664

La rocaille plantée de grandes pierres plates miraculeusement trouvées dans le sol lors de l'agrandissement de la maison, disposées de façon à ce qu'un camion puisse rouler dessus. Plantée aussi de plantes...de rocaille, inécrabouillables. Je vous le jure!  Test effectué il y a trois ans quand les Shadoks ont eu un coup de foudre: plus une goutte d'eau, pompe à changer, gros et lourd camion amené en aplomb pour extraire la pompe des 100 mètres de tube. Jardin indemne! ( photo prise mi-décembre)

DSCN6636

A la mi-décembre, encore, le bord de la restanque traité en plate-bande "feston" ondulante et moutonnante: Cistes, romarins, phlomis, santoline, graminées, ballottes, sedums, sauges, lavandes etc. La végétation est volontairement plus basse dans la partie médiane, afin que l'on puisse pleinement profiter du paysage lorsque assis dans la pergola.

DSCN6888

Après la vue "côté jardin", la vue "côté oliveraie": au premier plan à droite une Euphorbe "Ceratocarpa", puis ensuite, grosse masse argentée, une Armoise arborescente, puis succession de cistes, sauges arbustives, romarins, perovskia, lavandes etc.

Rendez-vous prochainement  avec le plan N° 5 !