On arrive au bout...et à notre dernier plan.

C'est l'histoire d'une baignoire qui a accouché d'un jardinet. Pompeusement baptisé "Patio de la salle de bain", car, en fait de jardin,  c'est d'un mouchoir de poche qu'il s'agit.

C'est quoi cette histoire de baignoire? Pour faire court, lors des travaux de la maison nous n'avions pas la place de caser une baignoire dans la salle de bain. Comme j' y tenais, à la baignoire, Arlette, notre architecte, a eu la lumineuse idée de la mettre dehors sous une verrière. Super l'idée, puis... j'ai pensé à celles et ceux, petits et
grands qui, passant devant la maison, auraient le loisir de nous voir "à poil" prenant le bain. D'où l'idée du mur pour faire écran. Ensuite nous nous sommes retrouvés avec ce tout petit espace biscornu ( 6 m2 à tout casser)  que nous avons transformé en jardin minuscule.

Plan n° 6 : Patio de la salle de bain  ( voir plan général )

Ce mini jardin n'est visible que de l'intérieur de la salle de bain. Vous voyez au SUD le mur de pierre sèche qui met la baignoire et ses occupants à l'abri des regards. A gauche, le rectangle figure ladite baignoire et sa verrière. A droite, en biais, le mur de la chambre qui n'est pas collée à la maison mais posée à côté. Une grille ferme le "patio". 

DSCN6967

Voici le mur avec, à sa gauche le Cardon, en arrière plan la chambre et sa terrasse.

DSCN6783

Vous voyez ci dessous la chambre et en retour du mur de pierre la grille qui ferme le patio.

DSCN6791

La verrière qui s'ouvre comme vous le voyez en pignon. Nous avons installé un "spot", visible au sol, connecté à l'éclairage de la salle de bain, histoire de voir les plantes même quand il fait nuit. C'a n'a pas été de la tarte de faire les photos, l'espace étant trop petit pour avoir du recul. J'ai donc photographié du haut de mon escabeau placé de l'autre côté du mur.

DSCN6378

Vue de l'intérieur de la salle de bain: vous voyez à droite, en bas, au premier plan le Rosier 'Iceberg' ou Fée des Neiges qui se plait beaucoup, juste derrière, les fleurs blanches du Faux jasmin  ( Trachelospermum jasminoïdes) palissé sur le mur de pierre. En regardant bien à gauche, les fleurettes blanches sont celles d'un Gaura et les pompons violacés sont ceux de la Verveine de Buenos Aires  ( Verbena bonariensis).

2014-07-13 09

Sur cette photo prise à la mi-décembre on voit, à droite, une ultime fleur du rosier ' Iceberg'  et à gauche les plumets sont les fleurs d'une merveilleuse graminée: le Miscanthus Zebrinus

DSCN6573

Photo prise après un bon ménage mi-décembre: à gauche une très grande graminée locale: une canne de Provence panachée qui ressemble à du bambou, à sa droite le squelette hivernal du rosier 'Sally Holmes' aux splendides fleurs blanches, juste devant, gris clair et bleuté: un Teucrium Fruticans, à droite le Miscanthus Zebrinus et le Gaura. Par terre, on peut deviner le couvre-sol Lippia Nodiflora

DSCN6379

Au commencement nous avions décidé de faire de ce petit jardin "un jardin blanc" ou plutôt vert et blanc, d'où les plantes structurelles, car "le jardin blanc", c'est chic ... et élégant. N'est ce pas ?  En fait, le "que-blanc" , j'ai vite trouvé cela barbant. D'où l'introduction du bleu du Teucrium fruticans 'Azureum' qui n'était pas là au début ( il y avait un Datura à la place mais qui n'est pas reparti) et du violet de Verbena bonariensis.

Et maintenant: Le superbe feuillage horizontalement zébré du Miscanthus Zebrinus 

DSCN5994

Ce gracieux plumet est sa fleur:

DSCN5995

Ici la dernière fleur du Rosier 'Iceberg' à mi-décembre, quand même.

DSCN6554

Et pour finir, l'adorable fleur- pompon  de la Verveine de Buenos Aires, elle paraît rose parce qu'en plein soleil, mais elle est violette.

2014-07-11 19

Et maintenant qu'on en a fini avec les plans, rendez-vous prochainement pour de nouvelles aventures!