Je devais vous faire aujourd'hui un petit rapport sur l'état du jardin après la neige quand j'ai lu le commentaire d' "Anne" à la suite du message précédent. 

Elle demande: Mais pourquoi les photos sont bleues?  Aucune raison technique, je prends les photos avec un petit appareil qui a une dizaine d'années, basique et je suis totalement incapable d'utiliser des logiciels de retouches et de filtres. Photo nature. Parfois la lumière est "froide", très légèrement bleutée, le matin après que le soleil est levé ou en fin de journée: un effet d'optique fixé par l'appareil.

La question d' Anne m'a rappelé un instant magique : C'était il y a quinze ans au Québec chez Claire et Christian qui vivaient là-bas. C'était en février, la température oscillait entre -25° et -30°. Nous étions dans leur chalet proche de Baie-Saint-Paul . Le Québec, l'hiver, c'est le pays du Père Noël, surtout à la campagne. Les fenêtres de la maison en bois s'ouvraient sur des  champs de neige en pente douce qui rejoignaient une petite vallée aux flancs couverts de résineux, les fameuses "épinettes". Rarement, j'ai eu l'impression d'une telle pureté de l'atmosphère, d'une lumière aussi cristalline.

C'était en fin de journée, le soleil était descendu, quand soudain, Christian a crié: L'Heure bleue ! , c'est l' Heure bleue ! 

Tout, mais, tout - la neige, les arbres, le ciel - était devenu bleu, uniformément bleu, du même bleu séraphique et uni. Un voile jeté du firmament, qui s'est dissous après quelques instants.

Phénomène naturel, assez rare à ce qu'il paraît, dont je ne connais pas les causes probablement liées à la réfraction de la lumière, les connaissez-vous? 

J'avais entendu parler du fameux "Rayon vert" , jamais de " l' Heure bleue"... spécialité québecquoise? En tout cas le parfumeur Guerlain la connaissait et l'avait probablement vue, qui a donné son nom au parfum  L'Heure Bleue , il y a cent ans.

Je vous disais dans mon message précédent que la neige qui nous est tombée récemment n'est pas terrible, lourde et mollassonne. D'après ce que j'ai pu voir, il a  magnifiquement neigé en Auvergne ou même , beaucoup plus près d'ici, dans le Vaucluse.

A vrai dire, je suis nostalgique de la superbe neige, cadeau du ciel de la fin février 2013...  alors quelques photos, car je doute, même si je l'espère, qu'il en soit de même cette année:

A la lisière du bois et de l'oliveraie: la neige était poudreuse et légère

_DSC0137

Vue sur la Grande Restanque: c'était fin février: j'avais commencé le ménage, c'est à dire, rabattu les graminées, mais laissé les tiges et fleurs sèches du Sedum ' Autumn Joy', que vous avez vu 

_DSC0167

De plus près:

_DSC0166

Gros plan:

_DSC0169

Ci-dessous,toujours sur la grande restanque,  ces drôles de champignons sont les tiges et fleurs séchées du Phlomis Russelliana  qui sont cachées d'habitude par les graminées

_DSC0165