Ca y est, la neige a fondu. Bilan : Ce sont les jeunes oliviers qui ont le plus souffert, Gilles-mon-époux en a fait le tour: branches cassées, et même pour l'un d'entre eux , tronc fendu. Et le jardin ? et bien, le jardin, rien, intact.

Les plantes adaptées au climat rigoureux méditerranéen font preuve de résilience.Vous vous souvenez, là, vivaces et graminées étaient ensevelies sous la neige, écrasées.  Revue de la troupe: 

Le jour d'après : notre carré " graminées- vivaces" de la grande restanque, les graminées étant sèches, quasiment rendues à l'état de foin, j'ai pensé qu'elles resteraient couchées, ce qui n'aurait pas été bien grave puisqu'elles seront ratiboisées la semaine prochaine.

DSCN7709

2 jours après, tout le monde debout!

DSCN7739

Ci-dessous, l' Euphorbia Ceratocarpa, j'avais posté fin novembre un message sur ces merveilles d'euphorbes, ne le cherchez pas, il a disparu, passé à la trappe, suite à une manipulation hasardeuse de ma part. J'en ferai un autre ultérieurement. La photo est moche, car au moment de la fonte - on voit encore des petites plaques de neige- le temps était maussade, la lumière d'un gris sale. Cette euphorbe mesure presque 80 cm de Haut sur 1 m de large, elle s'est redressée immédiatement, à croire qu'elle est montée sur ressorts...

DSCN7710

Ah ! celle-ci, je ne vous en ai pas encore parlé. C'est une graminée,  belle touffe n'est-ce-pas? qui doit approcher la bonne soixantaine de centimètres, d'origine australienne,  Poa Labillardieri, cela vous rappelle quelque chose? ( voir là) , oui, elle est de la même famille que les bambous - poacées eux aussi - ce qui explique certainement sa vitalité. 

DSCN7725

Celle-là, c'est pour le plaisir des yeux: une succulente que j'ai mise en pot en novembre dernier et destinée à rester à l'extérieur: Le Sedum Palmeris ou" Orpin de Palmer", qui rougit au froid, ici avec encore un peu de neige...

DSCN7714

Deux jours après, le rose "bonbon" a évolué vers le fuchsia vif... je vous le jure...que la photo n'est pas truquée!

DSCN7736

Et pour finir, le petit trésor de ce début février: il était éclos, ce premier Iris, la veille de la chute de neige, je ne m'attendais pas à le retrouver intact. Ce petit Iris, enfin non, pas petit, si la tige est courte, sa fleur est pratiquement aussi grosse que celle des autres iris, cet Iris d'Alger ( Iris Unguilaris) a la particularité de fleurir en hiver, dès janvier, le voici dans toute sa vivacité et sa fraîcheur trois jours après son ensevelissement:

DSCN7713