Dernière phase du ménage d'hiver: Les nettoyages délicats. En effet, certaines plantes demandent un traitement plus minutieux qu'un rabattage vigoureux. Les euphorbes, par exemple, dont il faut supprimer les tiges et hampes de l'année précédente pour laisser place aux nouvelles pousses. Pour les Euphorbia Rigida et Characias que je vous montrerai plus tard, je ne me casse pas la tête, je ne retire ces vieilles tiges que nécrosées, car je trouve qu'elles sont belles et structurent la plante sans étouffer les nouvelles.

Ce n'est pas le cas de l'Euphorbia Ceratocarpa qui est une merveille au feuillage très dense dont les tiges de l'année prennent en automne et hiver une couleur écarlate des plus décoratives ( voir la dernière photo ). Il faut cependant les sacrifier pour permettre aux jeunes pousses de se développer. Pas question d'y aller à la cisaille, il faut retirer les tiges anciennes reconnaissables à leur couleur rouge une à une en les coupant au pied. C'est assez fastidieux car elles sont très nombreuses. Il faut impérativement travailler avec gants et manches longues car les euphorbes secrètent une sève laiteuse corrosive . Attention également  aux yeux !

La voici avant " épilation" buisson imposant: vous voyez les tiges rouges qui ressortent

DSC00777

Plus près : ces tiges ont porté l'été dernier des fleurs, que je vous montrerai à la saison prochaine, aujourd' hui desséchées ou disparues... c'est chacune d'elle qu'il faut retirer avec précaution

DSC00778

Et voilà tout ce que j'ai retiré: un sacré tas!

DSC00825

Après: toute jeune et fraîche, débarassées des vieilles branches, ces tendres pousses vont pouvoir prospérer et s'épanouir à leur tour... joli vert qui annonce le printemps...

DSC00827

 

J'en ai en tout quatre pieds et j'y ai passé deux matinées! Mais vous verrez, l'Euphorbia Ceratocarpa mérite vraiment que l'on prenne soin d'elle.