Pebre d'aï ou Pebre d'ase, c'est ainsi que l'on appelle la sarriette en Provence. Traduction : Poivre d'âne. Car cette innocente " herbe de Provence", ne le serait pas tant que cela: elle aurait en plus de tous les pouvoirs qu'on lui prête - antibactérien, anti-inflammatoire, antifongique etc. - une vertu aphrodisiaque.   "Sarriette"  viendrait du grec "satyre" soit: "Herbe à satyre ". Pensez-y quand vous en abuserez dans la prochaine ratatouille!

J'en ai plein au jardin. Dans le carré d'aromatique, évidemment, mais aussi sur le talus qu'elle meuble très bien. La Satureja montana, sarriette vivace fleurit en août et  forme de gros coussins. 

Heureusement  qu'elle se plaît chez nous et en particulier sur la pente de notre talus que voici

DSC03948

 Car mon talus, voyez-vous, me cause bien du souci. Ou plutôt les sangliers qui en font leur toboggan pour descendre du bois: de chaque côté, ils se sont frayés un chemin. D'abord angle Nord, entre le romarin et le genêt ( voir ici ), j'espérais qu'ils s'en tiendraient là. Eh bien non: depuis cet été ils passent aussi angle Sud, labourant et bousillant les végétaux installés cet hiver. C'est bien embêtant. Vilaine, cette coulée de terre à nu.

DSC03960

Heureusement,  Ils ne s'attaquent pas à la partie centrale: l' enrochement serait-il inconfortable à leurs sabots ?  en ce milieu prospèrent lavandes  et sarriettes. De profil, vers le Sud : voyez la  taille des pieds des sarriettes dont vous devinez la floraison blanche 

DSC03955

 De profil, vers le Nord : au premier plan la sarriette, au fond une lavande  et à gauche cette boule hérissée argentée , c'est une Centaurea spinosa,  plante méditerranéenne qui pousse à l'état sauvage sur les collines pelées de Grèce. Je la trouve très belle et très intéressants son port  épineux et son feuillage vert pâle qui devient argent en séchant. Malheureusement je crains qu'elle ne se plaise pas à cet endroit, où les pieds crèvent les uns après les autres... trop d'ombre peut-être. Je ne sais pas, je vais consulter ma pépinière favorite 

DSC03957

 Laissons le talus. La sarriette est aussi bien présente ( 1 seul pied ! ) dans le carré d'aromatiques sous la fenêtre de la cuisine où elle voisine avec l' origan, plusieurs sortes de thym, le romarin, le persil, la mélisse, le fenouil,  la verveine citronelle...

DSC03950Gros plan, pour admirer  ses innombrables fleurettes blanc pur et son feuillage vert profond et persistant 

DSC03922

DSC03953

DSC03914