Comme promis, voici d'autres baies remarquables qui colorent ces premiers jours d'automne.

Les pistachiers sont, comme le filaire du message précédent, des arbustes typiquement méditerranéens. Il y en a deux sortes: le Pistacia lentiscus magnifique mais à croissance hélas lente, dont j'ai planté un exemplaire dans le jardin et le Pistacia terebinthus qui pousse à l'état sauvage partout, le long des chemins, dans les bois: plus rapide que son cousin, il peut atteindre 2 à 3 mètres de haut pour 2 de large.

Ce pistachier térébinthe n'est pas tout jeune, un peu bancal. Gilles-mon-époux en débroussaillant il y a deux ou trois ans cette restanque à l'abandon pour y planter des amandiers l'a dégagé des ronces et nettoyé de ses branches mortes. Cela lui a fait un bien fou: il a repris du poil de la bête et nous gratifie chaque année de ses magnifiques baies rose tantôt "tyrien", tantôt magenta.

DSC04376

DSC04222

Le pistachier térébinthe est reconnaissable à ses " cornicules" aussi appelées "caroubes de Judée" . Excroissances produites par le feuillage: galles provoquées par un moucheron (Aphis pistaciae) qui, en séchant l'été, libèrent ces insectes. Insolites, vert tendre teinté et piqueté de rose vif:

DSC04225

Voici maintenant les perles noir "jais" du cornouiller

DSC04240

DSC04242

Et pour terminer, l'agressif pyracantha aux épines acérées qui mérite son nom de "Buisson ardent". Ses baies, selon les variétés, sont jaunes , oranges ou rouges, toujours très vives ( et toxiques). Celles du nôtre sont d'un appétissant rouge "groseille".

DSC04247

DSC04245

DSC04251