En ce moment, au jardin, c'est gros nettoyage. La clémence de l' hiver m'a décidée à m' y mettre dès maintenant.

Je suis en plein rabattage de graminées: il est grand temps d' en  couper les feuilles sèches car, déjà, encouragées par une douceur printanière, elles repartent du pied. Toutes celles qui doivent être rabattues, le sont. Sauf une.

Petit tour dans le "Patio" de la salle de bain: Ce minuscule jardinet qui n'est vu que de l'intérieur de la salle de bain est de plantation récente - Toutes les plantes ont été installées il y a trois ans, sauf le "faux jasmin" planté en 2009.

Nous voulions faire des 6 m²  de ce mouchoir de poche un écrin végétal: La baignoire devait être dans un jardin, pas dans une cour.

Dans ce petit espace se côtoient: une canne de provence ( arundo donax variegata ), un faux jasmin (trachelospermum jasminoïdes) , deux rosiers blancs ( 'Sally Holmes' et  'Fée des neiges'), un Teucrium fruticans ('azureum'), un datura, des verveines de Buenos Aires, des Gauras, des Ipheïons , narcisses, en couvre-sol:  du lippia nodiflora, ... 

... et la graminée dont il est question aujourd'hui: Le Miscanthus chinensis 'Zebrinus' , vous la voyez ci-dessous, au centre,  flamboyante en ces derniers jours de janvier.

DSC04865

Ici, elle est magnifique. Elle atteind , hampes florales comprises, 1,80 m. Dans ce patio, je n'arrose jamais cet exemplaire unique, bien qu'il ait besoin d'un peu d'humidité:  Il y a dans le sous-sol, à cet endroit, une poche importante d'argile qui telle une éponge stocke, l'hiver, l'eau que les plantes  pompent  en période sèche. Je sais par Benoît et Isabelle que le Miscanthus chinensis 'Zebrinus' végète, étique en zone  vraiment aride. C'est une graminée idéale pour un jardin "sans arrosage" en climat plus humide que la Provence, dans le Sud-ouest par exemple. 

DSC04873

Miscanthus chinensis 'Zebrinus' car zébrée horizontalement... on peut trouver cela un peu factice, moi, j'aime bien. Surtout que la canne de Provence ( en arrière-plan, photo ci-dessus, est panachées de crème verticalement.... ( non, je n'ai pas encore trouvé de plantes à "carreaux"!). Zébrures encore apparentes sur le feuillage désséché de ces derniers jours:

DSC04872

J'aime son feuillage, j'adore ses fleurs : petites gerbes gracieuses qui frémissent au moindre souffle... 

DSC05357

... dont l'or pâle scintille dans la lumière matinale

DSC05358

Elle est en fin de course, dans quelques jours elle sera, à son tour, ratiboisée... alors je rembobine pour vous en montrer le feuillage début octobre

DSCN5994

les trois photos suivantes pour  voir les différentes étapes de sa floraison: D'abord, en fin de printemps, les hampes surgissent

DSCN5995

puis les épis délicatement s'ouvrent

DSCN6396

en plumets duveteux 

DSC04869