C'est en fin d'hiver que le ménage est le plus spectaculaire : depuis le début du mois, c'est la  grande toilette: Je coupe, je rase, je brosse, j'épile.

J'ai commencé plus tôt cette année, car il faut bien le dire, ici,  il n'y a pas eu d'hiver. Les quelques -3° ou - 4° que nous avons eus quelques nuits? roupie de sansonnet. Jusqu'à la mi-mars, on peut craindre un retour de bâton mais les prévisions méteo ne vont pas dans ce sens.

Grande toilette pour nettoyer le jardin du mort, du sec, du pourri. Pour l'aérer . 

Pour la plupart des grandes graminées c'est  couper et rabattre ( voir ici), pour les vivaces, c'est tailler ( ici)

Près de la pergola , avant:

DSC04928Après:

DSC05502

 Coupés en brosse très court, les Pennisetum orientalis et les Achnaterum calamagrostis

DSC05417

 Je laisse quelques tiges et  fleurs sèches pour apporter un peu de relief : ici les hampes du Phlomis russelliana

DSC05408

 Là, les fleurs du sedum x matrona, d'un beau chocolat

DSC05412

 En bord de la grande restanque, avant:

DSC04959

 Après .Vous avez peut-être remarqué que les petites graminées ne sont pas rasées. Les Stipa trichotoma et Tenuifolia sont brossées ainsi que les grandes Poa qui se trouvent à un autre endroit du jardin

DSC05504

 Quant aux euphorbes ceratocarpa, elles ont droit à un traitement spécial: l'épilation. Avant

DSC04678Après:

DSC05487

 Eh oui, cela sent vraiment le printemps...