Il y a près de chez nous une de nos ballades préférées, celle "des crêtes". En fait de crête, nous marchons sur l'arête d' une barrière rocheuse de faible altitude ( 500 ou 600 mètres au plus) qui relie les villages de Saint-Martin des Pallières à Rians ... Le tronçon que nous pratiquons est "Esparon-Artigues", une fois arrivés sur le sentier de crête, le panorama est époustouflant: regardez vers le Nord: vous verrez les sommets des pré-Alpes enneigés l'hiver, vers le Nord-Ouest: ce sera le Mont Ventoux, vers le Sud-Ouest, la Sainte-Victoire sous un angle inattendu, au Sud: le Massif de la Sainte-Baume, le Mont Aurélien. Toutefois, l'objet de ce message n'est pas de promouvoir notre petit coin de Provence sauvage mais plutôt d'illustrer mon propos sur le jardin "sans arrosage" et méditerranéen.

Je voulais publier ces photos plus tôt, elles datent de la mi-avril et la végétation a évolué depuis, mais j'ai eu un mal de chien à les transférer de mon smartphone. Ce que j'ai envie de vous montrer, c'est tout ce qui pousse sur cette crête rocailleuse, desséchée la plupart du temps, balayée par le Mistral, brûlée l'été par le soleil, glacée les nuits d'hiver.

Au sol, un tapis de thyms sauvages en fleurs, des touffes de sarriettes, de romarins, de puissantes aromatiques...

crete

quelques pieds de sauges et d'ellébores "de Corse"

20160407_162543

des muscaris

20160407_163119

Des iris jaunes, bleus, violets courts sur pattes, râblés pour mieux affronter les éléments

20160407_162635

20160407_161407Des euphorbes characias

20160407_161928

Et ici, mon petit chéri: le Sedum 'Coral carpet' en petites plaques nombreuses. Quand je vous disais qu'il résistait à tout!

20160407_162159

Celle-ci, la fumane à feuilles de thym se répand aussi sous nos oliviers

20160407_162103

Le sedum sediforme "orpin de Nice" colonise les interstices des pierres de mon jardin.

20160407_162652

Quelque soit la saison, nous trouvons sur cette crête un échantillonnage varié des plantes de la méditerranée: des genêts aussi, des orchidées et tant d'autres. Et puis dans ce coin-là:

20160407_162130sous un pied de thym comme celui-ci...

20160407_155515Un nid de scorpions: celui-ci est un scorpion languedocien ( Buthus occitanus) que l'on reconnaît à sa couleur jaune pâle, il vit sous les pierres et reste en principe dehors

DSC01844

pas comme son cousin le scorpion brun-foncé qui lui apprécie la chaleur de notre foyer et dont je trouve chaque année un spécimen dans les toilettes ou sur la terrasse