En cette période de l'année, je ne sais plus où donner de la tête pour alimenter le blog. Trois fois par jour, je change de sujet possible pour le prochain message: Ah ! je vais parler des Nepetas ! non, des Ballottes, ou plutôt de la Tanaisie... mais, que les Phlomis sont beaux ! et les rosiers, les teucriums ! sans parler des thyms, sauges...

Notre jardin méditerranéen est, comme tous les autres jardins, à son apogée en cette fin de Mai. Et pourtant, nous avons eu un printemps très froid... les jasmins commencent seulement à fleurir, avec méchante gelée nocturne ( -5°) début mai. Très froid, le printemps, et très sec. Encore plus sec que l'an dernier. Très sec car précipitations rares et mistral.

J'hésitais devant toutes ces plantes en fleurs... quand je l'ai vu, lui, à la fois humble et flamboyant: l'Oeillet des Chartreux ( Dianthus carthusianorum)

Originaire d'Europe et d'Afrique du Nord, il serait plutôt montagnard, d'où son nom - des Chartreux ? qui sait ?  Il est là, au premier plan à gauche: les fleurettes roses, parmi les graminées Stipa trichotoma et tenuifolia:

DSC06076

Humble, par sa petite touffe de feuillage fin. Flamboyant par ses couleurs: vert soutenu pour ses tiges, rose magenta très vif pour ses fleurs

DSC02692

Vivace herbacée, il aime le sec, l'aride et la calcaire... cela tombe bien... beaucoup moins l'humidité et les sols acides... Plante de rocaille par excellence , nous l'avons installé dans la partie médiane de la Grande Restanque...

DSC02237Ses hautes tiges ( jusqu'à 50 cm)  minces et souples portent en leurs extremités des fleurs minuscules dont le rose intense réveille le voisinage: le voici vu de dessus

DSC06074Sa fragilité n'est qu'apparente, il résiste à tout et ce n'est pas la première bourrasque venue qui le couche

DSC06073Je m'étonnais l'autre jour auprès d' Isabelle, de l'incroyable tonicité  de ces plantes à feuillages fin, Gaura Lindheimeri, Polygonum équisetiforme ... graminées qui bravent fièrement les tempêtes, droites dans leurs bottes. Elle m'a répondu qu'elles devaient leur tenue à la sécheresse, qu'en milieu humide, elles s'étaleraient au lieu de se dresser

DSC02694Chez nous, il se plaît, ce ravissant oeillet ... alors il voyage, se ressème ...

DSC06079

DSC02675