Les couvre-sol sont des indispensables du jardin méditerranéen: pas ou peu d'eau interdisant tout ce qui peut s'apparenter à de la pelouse. Les couvre-sol conservent l'humidité, découragent les adventices et sont, par leur variété, très intéressants.

Du Sedum Coral Carpet et du Lippia nodiflora que je vous ai déjà présentés, Le Tanacetum densum subsp.amanii (Tanaisie d'Arménie) est bien différent par son feuillage. Pour le reste, ils ont tous trois en commun leur robustesse, leur goût de la sécheresse, leur capacité d'étalement et leur beauté. Leurs feuillages sont tous les trois persistants

Présentation de cette Tanaisie si jolie:

Vous reconnaissez peut-être la première photo d'un message précédent: Le Tanacetum, est là devant la maison , ces deux grandes nappes argentées piquetées de jaune car il est actuellement en pleine floraison

DSC06338Au même endroit; le même en octobre dernier - sans fleurs- joli tapis gris. Ah! la nappe n'a pas la même forme ? c'est qu'entre temps le gaillard a gagné du terrain, avançant inexorablement sur le gravier. La qualité première que l'on attend d'un couvre-sol, c'est qu'il couvre, recouvre, se répande.

DSCN6067Son très beau coloris gris clair est original et s'harmonise parfaitement avec les autres méditerranéennes: ci dessous en compagnie d'une sauge 'Christine Yeo' bleu violacé devant une armoise arborescente elle aussi en fleurs

DSC06236Les fleurs sont souvent jugées comme de peu d'intérêt, je ne vois pas bien pourquoi. Elles sont petites, certes, mais d'un beau jaune vif ( je n'aime pas les jaunes "pisseux") et dressées sur de fines tiges d'une vingtaine de centimètres et ça, c'est pas mal non plus: pendant un bon mois notre couvre-sol se transforme en moelleux coussin bas...visuellement, cela change

DSC06238

DSC06314Les fleurs de près, j'ai lu sur certains sites de pépiniéristes que les fleurs étaient peu abondantes, ce n'est pas le cas chez nous: cela doit dépendre de l'exposition. En tous cas, l'installer en plein soleil et terrain très drainé. Ce Tanacetum déteste avoir le collet humide: tous ceux que j' avais installés sur la grande restanque ( bâchée) ont pourri dans l'année.

DSCN5089Mignonnes les fleurs. Bon, si vous n'en voulez pas et que vous souhaitez que  votre Tanacetum reste un couvre-sol, un vrai, vous pouvez toujours les couper à la cisaille. C'est ce que je fais quand elles sèchent ( elles virent au beigeasse)

DSC06316Pour terminer : détail du feuillage. En dehors de mai-juin, période de sa floraison, le feuillage de ce Tanacetum est toujours comme ci-dessous: gris argenté, délicatement ciselé, doux au toucher. Immuable: rien n'a de prise sur lui: il ne rouille pas à la pluie, ne noircit pas au gel, garde sa densité ( c'est pas pour rien qu'il s'appelle "densum" pardi ! ) il ne craint que l'humidité stagnante comme écrit  plus haut

DSCN6068En plus, il veillit bien: il a déjà 7 ans et ne montre aucun signe de faiblesse. Il s'adapte très bien aux sols caillouteux, chauds et arides.