Ceci n'est pas un tuyau d'arrosage. Enfin, si, habituellement. Mais en ce moment, non. Depuis une quinzaine de jours, ce serpent jaune est un aqueduc. Là-bas, tout au fond à la lisière du bois...

DSC06738il est branché à une canalisation (de secours) qui arrive droit de chez nos voisins Marius et Hélène. Car nous sommes à sec. Notre forage est en panne.

DSC06742Bien que nous ne soyons qu'à 1km et demi du village, nous n'avons pas accès au réseau d'eau municipal. Nous sommes nombreux dans ce cas à avoir dû forer pour avoir l'eau. Chez nous, elle est à environ 100 mètres sous terre, pompée, filtrée, épurée elle coule de nos robinets...quand tout va bien. Car, comme dit Thierry, le foreur philosophe qui nous dépanne régulièrement : En même temps, un forage, c'est jamais qu'un forage... Hélas.

DSC06745Tout allait bien quand ça a commencé à se gâter: l'eau limpide s'est d'abord troublée, est devenue café au lait, puis soupe caramel et paf ! plus rien. Disjonctage. Pompe inerte. Shadoks en grêve. A sec: plus d'eau pour rien, ni pour boire, ni pour se laver les dents. Heureusement que Marius et Hélène sont là, avec qui nous vivons en très bon voisinage: Ils se sont branchés chez nous lors de leur dernière panne et nous rendent la politesse.

DSC06746Thierry-le foreur est venu: il a d'abord évoqué la possibilité du "manque d'eau", soit le pur et simple asséchement du forage : Ouh ! la grosse peur ! Hypothèse rapidement écartée ( ça coule à flot chez Marius à 200 m d'ici ) Ouf.  Diagnostic: pompe grillée. Il va falloir la remonter à la surface pour la changer... et ça c'est une autre histoire. Tiens, le temps que je vous raconte tout ça, l'eau de Marius est arrivée chez nous.

DSC06735Cette année est une année à serpents - couleuvres et orvets - ( pas de vipères chez nous jusqu'à présent, elles restent plus haut dans Les gorges du Verdon ). Nous en voyons plus qui, à notre approche, glissent dans les murs de pierre sèche ou les broussailles, je vous ai montré une couleuvre morte et sa mue. Celle d'aujourd 'hui est bien vivante et elle se tenait dans le petit jardin de la salle de bain: très exactement elle était postée sur le Teucrium fruticans qui se trouve derrière le deuxième montant de la verrière. (  la bizarre forme blanche qui flotte dans le jardin est le reflet de la baignoire )

DSC06750Postée, car en pleine observation...tellement absorbée par le spectacle qui s'offrait à ses yeux qu'elle ne s'est pas enfuie à mon approche... je l'ai photographiée au travers de la vitre, accroupie dans la baignoire à 40 cm d'elle,

DSC06560une Coronelle girondine ( coronella girondica) . Elle est restée immobile au moins 5 minutes, avant de faire demi tour et de couler dans le feuillage...

DSC06561Mais, au fait, que regardait-elle? Gilles-mon époux sous la douche !