Depuis les deux bonnes nuits de pluie, l'automne est arrivé. Au jour dit. Baisse des températures, si nous avons encore 25° dans la journée, le matin, il commence à faire frisquet ( 6 ou 7 °) et les jours, les jours qui raccourcissent. Températures idéales pour travailler au jardin: il en a besoin. Il ne ressemblait plus à rien mais tant que la pluie n'était pas arrivée, je ne voulais rien toucher.

Dès les premiers jours d'après la pluie, le jardin s'est réveillé... Je me suis rattrapée: j'ai retiré tout ce qui était sec: fleurs, feuillages. J'ai taillé ... et je n'ai pas que taillé, j'ai arraché aussi ce qui me semblait non seulement mort, mais aussi moribond.  Petite séance avant/après:

Bah tiens! les deux euphorbes ceratocarpa qui étaient devant la terrasse de la maison... mais qui périclitaient - l'âge, parait-il -: dégagées. De toute façon, Gilles-mon-époux en avait marre de les voir: Du temps de leur splendeur, il trouvait " qu"elles lui bouchaient la vue". Moi, je les adorais si majestueuses mais ce printemps elles ont produit moins de pousses que précédemment et en cette fin d'été, ces deux-là faisaient pitié. Ces deux-là car d'autres, plus jeunes, se portent bien. Donc, ouste!

DSC07003A la place de celle de gauche , j'ai déjà planté un ciste jaune ( c'est rare) très prometteur - je vous en parlerai plus tard . A la place de celle de droite , je ne sais pas encore précisement  alors j'ai laissé la place pour un autre ciste bas  et j'ai installé quelques sauges 'greggi' et Zauchnerias

DSC07082L'horreur: vous voyez dans quel état étaient, fin août,  l'armoise arborescente ( le marron) et - au premier plan- les deux caryopteris qui se trouvent aussi devant la maison (la zone la plus aride du jardin)

DSC07004Les mêmes, 15 jours après la pluie et le passage de la cisaille sur l'armoise

DSC07091D'habitude, le caryoptéris fleurit en aôut. Quelques jours  après avoir bu, il s'est redressé et des boutons sont apparus 

DSC07024le voici, il y a trois jours...

DSC07088Un peu plus loin : une autre Euphorbe ceratocarpa, aux tiges rougies comme au sortir de l'hiver ( je la garde !), derrière, encore une armoise arborescente, au pied:  des balottes, brunes de leurs fleurs desséchées. Recto:

DSC07029Verso : le même groupe. Si j'ai pris la photo, c'est pour les petites touffes devant. Quelle surprise de constater que les asphodèles repartent déjà du pied ! ( voir: Paillasson poilu)

DSC07084Bon voilà pour aujourd'hui: les photos sont un peu tristes car il faisait gris il y a quelques jours. Il fait gris aussi en Provence. D'ailleurs, il a re-plu, la nuit.