Le titre de ce message porte le numéro 2, car je vous avais posté le premier du genre en Avril 2015:  à Anne qui demandait si nous envisagions une prairie " fleurie" , j'avais répondu que les prairies naturelles et fleuries ce n'était pas ce qui manquait chez nous.

Les restanques plantées d'oliviers ou laissées en friche, labourées régulièrement ( les premières), fauchées quand Gilles a le temps ( les secondes), sont colonisées à notre plus grande satisfaction par les plantes indigènes qui se succèdent par vagues successives:

En ce moment prairie de fleurs blanches: Celles du Diplotaxis Erucoïdes ou " Fausse roquette" ou "Roquette blanche"

DSC00435qui ressemble à s'y méprendre à la moutarde sauvage ( il faut dire qu'elles appartiennent à la même famille ( Brassicacées), sauf que les fleurs de la moutarde sont jaunes. Déjà, elle fait le bonheur des insectes pollinisateurs qui commencent à pointer leur nez: la petite tache noire est une abeille charpentière ( Xylocope) dont je vous reparlerai plus tard

DSC00436Très présente dans le Sud de la France , cette fausse roquette a longtemps été considérée comme une "mauvaise" herbe...forcément.

DSC00438Alors qu'elle est ravissante, d'un blanc pur ... et que ses feuilles découpées comme celle de la roquette sont comestibles ( en salade), paraîtrait même qu'on peut la cuire !

DSC00428En ce mois de mars, elle occupe le terrain. Mais si on y regarde de près, on découvre d'autres petites mignonnes qui poussent des coudes et trouvent leur place telles l'adorable Véronique petit-chêne qui vous fixe de ses minuscules fleurs d'un bleu vif intense

DSC00433et le fidèle Muscaris 'négligé" si délicat.

DSC01117Bientôt la prairie sera chamboulée par le passage du tracteur, et d'autres plantes prendront la relève