Bon, j'ai fini par m'y mettre, au nettoyage. Pourtant les conditions ne sont pas favorables. Il n'a pas plu depuis le 9 septembre et encore, le 9 septembre, il avait bien peu plu. Sans vouloir vous coller le bourdon ...je pense à toi, Aline...si l'on compte bien , on en est à 5 mois de sécheresse. Cinq mois qui vont bientôt être six, si j'en crois Méteo France qui affiche un chapelet de jolis soleils pour les 10 jours à venir.

C'est bien simple, on a jamais vu ça: Ni orages à la mi-août - les truffes seront rares cet hiver- Ni douces pluies de fin d'été- la récolte de figues cette année: un bol - de la moitié de leur taille habituelle mais délicieusement concentrées. Pas de fruits, ni de raisin: de toute façon, les insectes et autre petit peuple se ruent sur le peu qu'ils trouvent, assoiffés, affamés.

Je me suis quand même lancée dans un léger nettoyage, histoire d'y regarder de plus près, de redonner un minimum d'allure au jardin et ... et d'avoir à vous raconter. Parce que je manque de matière, jugez par vous-même: rien de bien folichon.

Quelques photos "Avant/Après" devant la maison avant le passage du sécateur et des cisailles d'Ouest vers l'Est

DSC00385Vue d'Est vers l'Ouest, au fond vous reconnaissez l'Armoise arborescente dont j'ai coupé les fleurs séchées, même traitement pour les Ballotes; Remarquez les deux magnifiques graminées - les deux touffes- des Poa Labillarderi, j'en avais installées à plusieurs endroits, elles ne se plaisaient que là, en bord de restanque. Leur feuillage a des reflets bleutés au printemps et en été puis dore l'hiver. Au printemps dernier, elles ont viré au gris métallisé que je trouvais du dernier chic, jusqu'à ce qu' Isabelle et Benoît lors de leur visite fin juin , lâchent: " Tiens, les Poa, elles ont crevé..." selon eux de vieillesse...

DSC00396Tiens ! de près, l'Armoise arborescente en bord de restanque devant le figuier avec ses hampes de fleurs séchées

DSC00386ratiboisée et particulièrement fraîche, comparée aux autres. En regardant la photo, je comprends pourquoi: elle a bénéficié de l'arrosage que j'ai apporté au Phlomis "orangette" planté l'hiver dernier, le minus vertical à sa droite...même en arrosant au pied, les voisines profitent un peu de la manne

DSC00395l'endroit le plus sec et aride du jardin: Ballotes et en arrière-plan une autre Armoise arborescente

DSC00387beaucoup moins glorieuse que  la précédente, elle a l'air crevarde n'est-ce pas? cependant, en y regardant de très très près, on remarque que ses tiges sont piquetées de vert tendre : celui des nouvelles feuilles qui attendent la pluie pour se développer.

DSC00394Toujours devant la maison, les graminées Achnaterum calamagrostis et quelques Stipa trichotoma - semis spontanés- si belles sont devenues si blondes. Quant au tapis gris à leur pied,C'est le Lippia Nidiflora... qui a failli nous faire divorcer, Gilles-mon-époux et moi.

DSC00388Raison du conflit: Gilles voulait l'arroser ( nostalgie de verdure !) et moi, non. Evidemment. J'ai bataillé ferme. Le Lippia n'a pas été arrosé. Je veux voir ce qu'il va devenir, comment et quand il va reprendre... il est encore vert ici ou là. J'ai intérêt à ce qu'il reprenne!

DSC00389La suite au prochain numéro...