Jeudi dernier, descente à L'Armalette pour les achats de l'année. De l'année? ...en principe, car si les années précédentes j'équilibrais achats et plantations entre début et fin d'hiver, cette année je me suis décidée à planter le maximum maintenant. La sécheresse persiste: ce mois-ci, il a plu la nuit du 4 et depuis rien, alors que novembre est LE mois pendant lequel il est supposé pleuvoir. Néanmoins, les nuits se sont considérablementt rafraîchies et la terre a conservé un peu d'humidité. Comme il faut s'attendre à tout quant au prochain printemps, planter maintenant permettra aux végétaux de profiter de l 'hiver pour s'installer - aucun ne craint le gel.

Le danger, lors des virées à l'Armalette, c'est que j'ai envie de tout. Comme il est hors de question de revenir avec des plantes qui ne trouveront pas leur place, avant de partir: tour minutieux du jardin, reprise des propositions faites par Isabelle et Benoit lors de leur venue fin  juin et liste de courses.

Nous sommes partis Gilles-mon-époux et moi-même bras-dessus, bras-dessous à Sillans-La-Cascade et sommes revenus avec les plantes suivantes  triées selon les zones du jardin qui les attendent

DSC00206Une Heuchera maxima, destinée à remplacer une des Ellebores de Corse que j'ai perdue au printemps dernier .Elle sera au Nord .

DSC00207Pour la Grande Restanque: de gauche à droite, de bas en haut :  2 Graminées Achnatherum calamagrostis, 6 Catananches corulae bleues pour remplacer celles qui sont en train de mourir de vieillesse, 2 lins perennes à ajouter aux autres, 1 oeillet Dianthus thianschanicum , 2 Echinops ritro , 2 sauges Deserta et 1 sauge Nemerosa - bleues toutes les trois-, 1 Anisondontea malvastroïdes, 1 " vigne vierge" pour remplacer celle que j'ai laissé crever de négligence, un rosier Banksiae Purezza pour succeder à feu Cédric Morris qui ne se plaisait pas chez nous, enfin 1 Callirhoe Bushii ( j'adore' l'Involucrata' ) donc j'essaie cette forme arbustive

DSC00209Pour le talus, des super résistantes à la sécheresse: 1 Genista hispanica pour décourager les sangliers de prendre le talus pour toboggan, 1 thym capitata, 1 Sphaeralcea Ambigua aux fleurs orange, 1 Lithodora zahanii - j'en avais mis un sur la grande restanque qui a pourri - oui, vous avez bien lu- au printemps dernier -donc celui-là, au sec,3 Achillées Taygetea,1 Ciste X Pulverulentus, 1 ciste X Ultraviolaceus enfin 3 lavandes Grosso

DSC00210Ci-dessus: encore des extrêmement résistantes à la sécheresse car elles vont trouver leur place devant la maison  : 1 Euphorbe Ceratocarpa  et des aromatiques: 1 origan ' Onites', 2 Thyms ' capitata', une sarriette ' thymbra" et aussi ; 1 Ebenus Creticus qui trouvera sa place à droite du phlomis 'L'Orangette', 2 Dorycnium hircanicum et pour varier 1 Dorycnium penthaphylum au feuillage plus ciselé, enfin 1 sauge' pomifera'

DSC00211Ces deux-là:  une graminée Muhlenbergia Emersleyii  et 1 Ephedra Aphylla pour remplacer les 2 Poa Labillardieri qui ont crevé au printemps

DSC00208et, pour finir, j'ai demandé à Isabelle et Benoit de me proposer des plantes qu'ils aimaient et que je ne connaissais pas pour essayer: 1 Anghusa azurea - de la famille des vipérines, un Lupinus Albifron - un lupin !, 1 bouillon: Verbascum bellum, et un arbre/arbuste: 1 Chilopsis Linearis dit " saule du désert" bien qu'il ne soit pas de la famille des saules... peut-être à cause de son port

Rébarbative, cette exposition de pots, alors:

DSC00204Ces beaux coings offerts par des amisqui habitent de l'autre côté du village parce que notre récolte a été nulle: transformés depuis en marmelade, dans les yaourts "maison", c'est bon.

Maintenant il faut planter !