Les Phlomis sont des valeurs sures de nos jardins méditerranéens. On en voit pourtant assez peu dans les jardins, je me demande bien pourquoi. Cette vivace appelée aussi " Sauge de Jérusalem" a tout pour nous plaire. 

L'an dernier je vous avais présenté le Phlomis Fruticosa, cette année , place au Phlomis Russeliana, un de mes chouchous, je vous l'avoue.

Commençons par une vision d'horreur: Le voici, fin du mois de septembre 2017, après 5 mois d'atroce sécheresse ponctuée de canicules. Le voici, flapi, jauni, desséché, en un mot: agonisant. Le calvaire n'était pas terminé puisque octobre a été sec et novembre aussi. Comme toutes les autres plantes, Je ne l'ai jamais arrosé . 

DSC00347Il s'en est remis, reverdissant et reprenant vigueur au printemps 2018, mais il n'a pas fleuri l'année dernière. Etonnée, je me suis dit que cette belle vivace était encore en mode "récupération", je me suis contentée d'admirer l'an dernier son magnifique feuillage tapissant.

Le voici en fin de ce mois de décembre 2018: Ses feuilles d'un vert "printemps" légèrement ramollies par le froid

DSC05922Au début de ce mois de mai. Les Phlomis ont cette particularité de porter leurs fleurs sur des hampes qui s'élèvent plus ou moins haut au dessus du feuillage. C'est accentué chez le Russeliana, puisque le feuillage reste au ras du sol. Voyez les hampes qui pointent hors du feuillage

DSC07490

DSC07553En cette fin de mai , les fleurs

DSC06053

DSC07882Les hampes continuent de s'élever et portent les fleurs par étages successifs. 

DSC07883Celles du bas commencent à faner alors que, les hampes grandissant encore, d'autres naissent

DSC07884Si le feuillage -persistant- ne dépasse pas 20 cm de haut , les hampes florales peuvent atteindre 1 mètre. Enfin, pas chez nous où il fait très sec, où je n'arrose pas. Chez nous le maximum a été 80 cm. 

DSC07879Je trouve ce phlomis particulièrement graphique et élégant, ses grandes feuilles d'un vert vif et tendre, légèrement duveteuses sont superbes. Persistantes, elles animent le jardin toute l'année  même... moches en fin d'été éprouvant ;) . Quant aux fleurs, caractéristiques du phlomis, elles sont tellement originales, portées par ses hampes toniques

DSC06052et d'un jaune décliné en deux nuances de pétales: jaune d'or et jaune "poussin"

DSC06048Ce Phlomis, comme la plupart des phlomis résiste à tout: au gel ( - 15°), aux grandes sécheresses, et ses hampes ne s'écrasent pas sous les trombes d'eau qui s'abattent parfois chez nous. Il fleurira ainsi jusqu'en début juillet. Et après? les hampes sèchent, ainsi que les fleurs. Je les coupe le plus tard possible. Elles sont si belles sous la neige, apportant de l'insolite au jardin comme en ce mois de février 2013: adorables champignons.

_DSC0164