La météo en ce moment fait vraiment ce qui lui plaît c'est à dire un peu n'importe quoi. Après un orage très violent avant-hier qui a grillé le forage de notre voisin Marius ( voir et ), nous avons eu droit hier à un orage de grêle. Je sais, cela s'explique très bien, mais cela fait quand même drôle d'être au soleil à 16h avec 27° pour recevoir à 18h une tempête de glaçons gros comme des noix. Boucan d'enfer. 

IMG_20200519_182426Evidemment , crainte pour les toutes jeunes fleurs des oliviers, pour les vignobles environnants. En fait chez nous, à part les chutes de bois morts et quelques feuilles d'arbres hachées, pas de dommages. Ah ! si: Les cannisses de bambou de la partie de la pergola non encore recouverte par les grimpantes: brisées.

DSC00014Le jardin n'a pas du tout souffert, l'orage lui a glissé dessus comme un paquet de mer sur un vieux ciré. Emouvant de voir le lin ce matin, à son habitude frémissant dans le vent. Intact.

A propos de Pergola, je vous avais dit que j'avais du mal à faire démarrer mes grimpantes, j'ai fait l'erreur de ne pas bien suivre l'arrosage après plantation par conséquent celles qui n'ont pas crevé ont lambiné. Je prends meilleur soin d'elles depuis 2 ans et cela semble fructueux. Cette année particulièrement humide aide aussi.  J'ai planté à un angle une bignone. Je nr voulais pas de la bignone à grosses fleurs vermillon, trop présente pour ma pergola et le jaune du rosier Banksia Lutea qui la recouvre déja pour un tiers, sur les conseils de mes pépiniéristes chéris, j'ai choisi une bignone capreolata: mêmes fleurs en cornets mais plus petites, rose magenta foncé à l'extérieur, jaune avec coeur orangé à l'intérieur: elle ne jurera pas avec le rosier Banks

DSC09923Et sur un autre montant de la pergola, lassée de voir crevotter des clématites sophistiquées, j'ai finalement planté, dans un moment d'égarement, une clématite Montana rose. Eh bien, vous savez quoi ? Elle se plaît ! elle grimpe et fleurit aimablement... comme quoi

DSC09924Aujourd'hui, je ne traite pas d'une plante en particulier. Au mois de mai le jardin est exubérant : Tout fleurit et je ne sais pas où donner de la tête. Alors aujourd'hui on fait un petit tour. Je veux vous montrer une rescapée: l'Asphodèle aestiva. Souvenez-vous, je croyais qu'elles avaient toutes été grillées par un gel tardif: oui, toutes. Sauf une qui était en retard pour fleurir : cette asphodèle est grande et vraiment très belle.

DSC09837Une petite bizarrerie: quand le Ciste X purpureus 'Alan Frad' emprunte à son voisin de gauche le Ciste X purpureus

20200518_103707En voici une qui ne sort et croît que les années humides: la Férule,cette année magnifique

DSC09950Sa fleur qui rappelle celle du fenouil, un cousin

DSC09953Et la superbe Clématite herbacée integrifolia, qui fleurit fidélement tous les ans

20200507_104111Les années humides sont des années à Aulx. L'année suivante leur installation , j'étais dépitée croyant les avoir tous perdus. En fait, non. Aucun n'a crevé, seulement , pas d'eau, pas d'aulx. Comme je n'arrose pas, si la terre n'est pas suffisamment naturellement humide, ils passent leur tour. Cette année ils sont tous sortis, encore en boutons pour la plupart

DSC09958Une autre très heureuse surprise du jardin: le Seringat , Philadelphus 'Belle Etoile', celui-là , je ne donnais pas cher de sa peau à l'automne 2017 ( année de l'atroce sécheresse) , contre toute attente, il a survécu fleurit et embaume cette partie de la grande restanque

DSC09969Sa fleur délicate après la pluie

DSC09971Pour le plaisir des yeux l' Onagre du Missouri, qui commence tout juste à fleurir

DSC09985Et pour finir , ce bon pépère du troupeau parqué il y a peu près de chez nous... entendre les clochettes, les aboiements des chiens, les bêlements, appercevoir les agneaux blottis sous leur mère, sentir l'odeur du bétail...

DSC09928Je termine vite fait car le ciel s'assombrit et commence à gronder. Encore de l'orage ce soir, quelques gouttes déjà. Vite débrancher la Box, la prise téléphonique si vulnérables , à bientôt.