07 janvier 2019

Jardin de moine: Tenryû-ji ( Japon 1)

Le Japon est un pays tempéré: pas d'équivalent du jardin "méditerranéen" là-bas. Par contre le jardin "sec" - et même très sec - y est une spécialité mondialement connue: Quand on nous parle de "jardin japonais", nous pensons immédiatement aux jardins Zen des temples. Petites merveilles de minimalisme minéral, du sable, des graviers, des pierres, soigneusement ordonnés selon des principes...qui m'échappent. Je ne suis pas Zen, ni au sens propre ni au sens figuré, et je ne comprends rien à ces jardins. J'en admire la sobriété,... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 04:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 décembre 2018

Bonne fin d'année !

Quelques images dépaysantes pour sauter d'une année à l'autre, prises au Japon  où je me suis promenée avec Gilles -mon-époux en octobre. C'était le début de l'automne ( végétalement parlant ), j'ai regretté de partir le 6 novembre parce qu'ensuite cela a dû être un festival !  jugez plutôt: Le Japon est le pays des érables qui se déclinent en de tendres tons pastels ou fauves: Ici , au Mont Koya ( à peu près 1000 mètres d'altitude) sur fond des majestueux cèdres ( cryptoméria) du Japon, le jaune vif est celui d'un Ginko... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2018

Ménage avant l' heure

Il pleut vraiment beaucoup en cette fin d'automne et il fait relativement doux. Résultat: les graminées Achnatherum calamagrostis et Pennisetum orientalis repartent du pied. J'ai donc profité des deux derniers jours - il a fait beau et froid ( premières températures négatives) - pour faire un gros ménage au jardin. Les années précédentes je rabattais ces grandes graminées en février mais cette année, j'ai dû le faire maintenant pour éviter que les tiges neuves se mêlent aux sèches: Voyez ci-dessous la touffe bien... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 20:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2018

Un jardin sec sans Ballotes, c'est ballot !

Cela fait longtemps que je veux vous parler des ballotes, Je ne vous en ai pas parlé plus tôt, car j'ai sans cesse reporté à plus tard. Pourquoi ? parce que la ballote est  belle et présente à toutes les saisons. Au printemps, je me dis " plus tard, quand le jardin sera tellement sec que plus rien d'autre ne sera présentable, ou l'hiver quand elle scintillera sous le gel " etc. Mais aujourd'hui c'est son jour, à cette plante méditerranéenne par excellence ( selon les variétés, on la trouve en Grèce, Crète, Turquie, Espagne,... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 12:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2018

De retour! pour une belle récolte

Bonjour à toutes et tous : Me voici de retour.  Je n'avais pas prévu de décrocher si longtemps, seulement voilà: des préoccupations familiales, la maison pleine pendant l'été et quelques absences m'ont tenue éloignée du blog et du jardin. La vie quoi ! D'abord, petit bilan météo: Après un printemps pluvieux, nous avons eu un été très pluvieux ( avec " épisodes" caniculaires quand même - sinon nous ne serions pas dans le Midi), un mois de septembre sec - c'était bien aussi pour notre jardin méditerranéen qui n'apprécie que... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 17:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2018

les mêmes qu'à la maison: sur le Sentier des Dieux

De retour d'une petite virée dans la région de Naples, je ne résiste pas à vous montrer les plantes méditerranéennes rencontrées lors de notre randonnée sur la côte almafitaine. Ces plantes, nous avons les mêmes à la maison: à l'état sauvage ou domestiquées elles sont présentes sur tout le pourtour méditerranéen. Le Sentier des Dieux longe la côte almafitaine, nous l'avons emprunté de Praiano à Positano: Aller voir ailleurs est un bon moyen de mieux comprendre ce qui se passe ( ou ne se passe pas) chez soi: quand j'ai vu ces... [Lire la suite]

19 juin 2018

Les thyms couvre-sol du jardin méditerranéen

Je raffole des plantes couvre-sol, elles isolent le sol, festonnent les bordures et sont une bonne alternative au "gazon" inenvisageable dans un jardin sec. Parmi les couvre-sol de notre jardin je vous ai déjà présenté la tanaisie, le lippia, l'achillée, le sedum. On pense rarement au thym car qui dit thym dit "touffe", alors qu'il existe des thyms couvre-sol. Nous en avons trois très différents au jardin: Tout d'abord le Thym Ciliatus, cette masse mauve foncé à l'entrée de la grande restanque En mai, en fleur. Véritable... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juin 2018

Prince de Mai: Le Ciste Oblongifolius

Oui, oui, je sais, le mois de Mai est terminé. Les cistes cependant sont aussi beaux en juin, leur floraison s'étale sur deux bons mois. J'aime les cistes comme vous savez. Les cistes à la floraison si généreuse sont les arbustes emblématiques du jardin méditerranéen. Nous en avons chez nous une quinzaine de sortes différentes, je n'ai pas fini de vous les présenter. Le ciste est parfois dédaigné: Il serait " invasif " , lui qui renaît sur les terres brûlées, " vulgaire "? il faut dire qu'il est si résistant qu'il festonne les... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 17:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juin 2018

Le Phlomis, indispensable du jardin méditerranéen

Quand Isabelle et Benoît ( mes pépiniéristes chéris) m'ont dit que les Phlomis ( Sauge-de-Jérusalem ) étaient les mal-aimés du jardin méditerranéen et que leurs clients rechignaient à les installer chez eux, ça m'en a bouché un coin. J'ai réalisé alors que je ne vous en avais pas encore parlé. Les Phlomis qui appartiennent à la même famille que les sauges, les Lamiaceae, sont des indispensables du jardin méditerranéen qui se veut économe en eau pour leur résistance, leur port qui structure, leur hampes qui présentent un intérêt... [Lire la suite]
30 mai 2018

Le chêne et le lin... ou l'état d'un jardin sec qui a survécu à un été torride

Depuis mon dernier message, j'ai écouté la pluie tomber sur mon jardin sec. Il pleut tous les jours à quelques exceptions près. Pas toute la journée. Tantôt une giboulée, souvent des orages l'après-midi ou en soirée. La nuit aussi. Tous les jours c'est "Jean-qui-rit-Jean-qui-pleure". Qu'il pleuve encore ainsi fin mai  ravit les jardinier(e)s, les paysan(ne)s, les berger(e)s et fait râler tous les autres. Moi, je suis contente pour les nappes phréatiques qui se rechargent, la beauté différente des petits matins brumeux ( photos... [Lire la suite]