15 mai 2019

un bel orangé: Sphaeralcea ambigua

En principe, j'attends qu'une plante ait vraiment fait ses preuves avant de vous en parler, soit environ 3 ans. Pour celle dont il est question aujourd'hui, exception. Cette Sphaeralcea ambigua , je l'ai installée chez nous en novembre 2017 suivant les - toujours- bons conseils de mes pépiniéristes-chéris. Elle se plaît énormément dans la rocaille plane de la grande restanque. C'est une plante idéale pour un jardin sec méditerranéen. Si je vous en parle si tôt, c'est que j'en suis marteau. Jugez plutôt: Oui , c'est elle- je dis... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 23:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2018

Ménage avant l' heure

Il pleut vraiment beaucoup en cette fin d'automne et il fait relativement doux. Résultat: les graminées Achnatherum calamagrostis et Pennisetum orientalis repartent du pied. J'ai donc profité des deux derniers jours - il a fait beau et froid ( premières températures négatives) - pour faire un gros ménage au jardin. Les années précédentes je rabattais ces grandes graminées en février mais cette année, j'ai dû le faire maintenant pour éviter que les tiges neuves se mêlent aux sèches: Voyez ci-dessous la touffe bien... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 20:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2018

Un jardin sec sans Ballotes, c'est ballot !

Cela fait longtemps que je veux vous parler des ballotes, Je ne vous en ai pas parlé plus tôt, car j'ai sans cesse reporté à plus tard. Pourquoi ? parce que la ballote est  belle et présente à toutes les saisons. Au printemps, je me dis " plus tard, quand le jardin sera tellement sec que plus rien d'autre ne sera présentable, ou l'hiver quand elle scintillera sous le gel " etc. Mais aujourd'hui c'est son jour, à cette plante méditerranéenne par excellence ( selon les variétés, on la trouve en Grèce, Crète, Turquie, Espagne,... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 12:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juin 2018

Prince de Mai: Le Ciste Oblongifolius

Oui, oui, je sais, le mois de Mai est terminé. Les cistes cependant sont aussi beaux en juin, leur floraison s'étale sur deux bons mois. J'aime les cistes comme vous savez. Les cistes à la floraison si généreuse sont les arbustes emblématiques du jardin méditerranéen. Nous en avons chez nous une quinzaine de sortes différentes, je n'ai pas fini de vous les présenter. Le ciste est parfois dédaigné: Il serait " invasif " , lui qui renaît sur les terres brûlées, " vulgaire "? il faut dire qu'il est si résistant qu'il festonne les... [Lire la suite]
Posté par jardin sec à 17:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juin 2018

Le Phlomis, indispensable du jardin méditerranéen

Quand Isabelle et Benoît ( mes pépiniéristes chéris) m'ont dit que les Phlomis ( Sauge-de-Jérusalem ) étaient les mal-aimés du jardin méditerranéen et que leurs clients rechignaient à les installer chez eux, ça m'en a bouché un coin. J'ai réalisé alors que je ne vous en avais pas encore parlé. Les Phlomis qui appartiennent à la même famille que les sauges, les Lamiaceae, sont des indispensables du jardin méditerranéen qui se veut économe en eau pour leur résistance, leur port qui structure, leur hampes qui présentent un intérêt... [Lire la suite]
30 mai 2018

Le chêne et le lin... ou l'état d'un jardin sec qui a survécu à un été torride

Depuis mon dernier message, j'ai écouté la pluie tomber sur mon jardin sec. Il pleut tous les jours à quelques exceptions près. Pas toute la journée. Tantôt une giboulée, souvent des orages l'après-midi ou en soirée. La nuit aussi. Tous les jours c'est "Jean-qui-rit-Jean-qui-pleure". Qu'il pleuve encore ainsi fin mai  ravit les jardinier(e)s, les paysan(ne)s, les berger(e)s et fait râler tous les autres. Moi, je suis contente pour les nappes phréatiques qui se rechargent, la beauté différente des petits matins brumeux ( photos... [Lire la suite]
17 décembre 2017

Planter... en se plantant le moins possible

Voici un message réchauffé. J'ai commencé à l'écrire fin novembre lorsque j'ai fini mes plantations étalées sur trois jours, histoire de ne pas trop fatiguer. J'allais le poster quand la neige m'a coupé l'herbe sous le pied ( voir là et là ). Je me suis ensuite tâtée: le terminer ou le reporter à l'automne prochain ? J'ai tranché, le voici puisque, hors période de neige, on peut planter jusqu'à fin février. Chez nous, dans l'arrière-pays varois où le climat est particulièrement rude, planter soigneusement est particulièrement... [Lire la suite]