J'ai décidé de prendre sérieusement en main  les grimpantes de la pergola. La grande restanque a été plantée en février 2010, les grimpantes de la pergola aussi et nous sommes allés de catastrophe en catastrophe.

La pergola, la voici:  Un carré de 5m X 5 m, une structure simple en acier: 7 barres verticales  supportant  un simple quadrillage de barres horizontales. En attendant que les grimpantes fassent leur travail et recouvrent ce quadrillage nous y avons fixé des cannisses, histoire d'avoir de l'ombre en attendant... cela fait  cinq ans et voici  la pergola  de face:  Les cannisses sont  fatigués, déformés, soulevés par le vent: Comme vous le voyez : quatre des barres verticales reposent en limite de la calade, les 3 barres arrière sur le mur de la restanque du dessus:

DSC04508

 La pergola vue de côté: Il y a cinq ans , nous avons planté 7 grimpantes: une seule a tenu ses promesses, celle du premier poteau à gauche

DSC04567

Cette masse verte qui commence à s'étaler en couverture, c'est un rosier Banksiae Lutae  que je vous montre ici en pleine floraison  ( en juin ), c'est plus gai ! et vu d'en dessous  ( il était temps qu'il tapisse, parce qu'à cet endroit les cannisses ont disparu)

DSC02206

Le poteau suivant : deux clématites plantées: Clematis orientalis et ladakhiana: elles ont fleuri la première année, puis plus rien.  Elles poussent bien mais, trop courtes, s'en tiennent à " habiller " le poteau. Tiens,  à propos de ces barres verticales en acier: j'ai dû les emmailloter dans un cylindre de cannisses car le métal trop lisse n'offrant pas de prise,  les pauvres grimpantes glissaient commes des chaussettes distendues.

Cinq ans après, le constat est sévère quant à ces clématites et autres grimpantes. J'ai  par conséquent décidé de prendre le taureau par les cornes, d'arrêter de me lamenter et de m'y mettre.

A ces deux  clématites je vais ajouter ces jours-ci un rosier grimpant: ' Sir Cedric Morris' dont Benoit  m'a dit le plus grand bien: rosier grimpant de grande vigueur , fleurs blanches à coeur jaune parfumées.... avec un peu de chance il rejoindra bientôt le Rosa Banksiae Lutae en couverture!

DSC04529

 Passons sur le trottoir d'en face, soit au premier poteau de droite. Ah ! je vous entends d'ici: " C'est quoi cette horreur jaunissante? ".Eh bien , je vous le dis: cette horreur est une victoire. Une "Bignona capreolata"  plantée l'an passé  qui a gentiment  démarré... oui, elle pousse, s'accroche à la housse de cannisses et progresse. Elle jaunit car caduque mais elle est en pleine forme. Il faut dire que je l'ai surveillée: je l'ai arrosée régulièrement, contrairement au Trachelospermum jasminoïdes qui avait été planté auparavant , que j'ai abandonné et qui a crevotté .

DSC04528

Deuxième poteau à droite: Là encore ont été plantés il y a cinq ans une Clematis montana ' Broughton star'  et un Dregea sinensis . A quoi ils ressemblent ? je n'en sais rien. Ils sont restés à l'état de tiges souffreteuses.  Au printemps dernier , dans un moment d'égarement, j' ai planté une clématite Montana basique dont j'ai pris soin: à ma grande surpise , elle a l'air de se plaire. Elle a l'air: elle ne mesure aujourd'hui que 50cm ! J'ai ratiboisé la ' Broughton star' et le Dregea et comme en face, je vais leur adjoindre un rosier grimpant " Sénateur La Follette" grimpant vigoureux du Sud de la France

DSC04532

 Nous montons sur la restanque en aplomb. Je suis pleine de bonnes résolutions. Il me faut prendre soin de ces  trois lianes.A gauche une clématis viticella, en mauvais état. Il n'y a aucune raison qu'elle ne se développe pas, si ce n'est le manque de soin de ma part. Vous la voyez maigretette et desséchée... je vais la rabattre et l'arroser

DSC04530

 Au milieu: j'avais planté à l'origine un '' Parthenocissus henryana',oui, vous avez bien lu: une vigne vierge, soit le chiendent version grimpante. Eh bien, elle n'a  pas dépassé les 30 cm!  Il faut reconnaitre que, pas maligne, j'avais planté aux pieds des poteaux c'est à dire dans le drain du mur de pierre sèche, dans les cailloux. Cela ne pouvait pas aller . J'ai reculé les plantations d'un mètre ce qui explique les  tuteurs en biais. A la place de la vigne vierge,   j 'ai choisi un jasmin officinal

DSC04533

 Comme le jasmin ci-dessus, l'Akebia quinata que j'ai installée à droite démarre.... 

DSC04531

 Car cette année, j'ai suivi les conseils de mon amie Fred:"Les grimpantes et les lianes, il faut les arroser  régulièrement et copieusement les deux premières années, le temps qu'elles s'installent et après, c'est bon, c'est parti !". Fred a raison: celles dont j'ai pris soin ont fait preuve de bonne volonté. Je vais les chouchouter cette année, dorloter  les rosiers... je voudrais tant , le printemps prochain les voir assaillir les vieux cannisses.

J'hésite beaucoup à installer une glycine... je le ferai peut-être l'an prochain, si l'une des grimpantes en place " flanche" 

A suivre... aux printemps et été prochains