Les plus âgés d'entre vous s'en souviendront. Naguère lorsque j'étais petite et que la télévision s'appelait l'ORTF, le téléspectateur avait droit en cas d'interruption des programmes à " l'interlude". Pendant quelques minutes, un petit train sinuait dans la campagne, portant sur le flanc de ses wagonnets des dessins, éléments progressifs d'une devinette graphique : le rébus. Enfant, j'étais fascinée par "le petit train" que j'espérais dès le" Poste " allumé... résonne encore à mon oreille la ritournelle qui accompagnait son cheminement par ailleurs silencieux.

Les deux messages précédents, Sweet baies et sweet baies...la suite, étaient des interludes. En effet, pendant que je vous distrayais, je m'activais au jardin qui, au sortir de l'été, me faisait honte. Il était dans un état déplorable, complètement foutraque.

La raison en est simple: je ne jardine pas l'été. 1) parcequ'il y a toujours du monde à la maison, souvent beaucoup de monde. 2) parcequ'il fait trop, beaucoup trop chaud pour travailler... sauf à se lever à 5h du mat. et ça, je vous le dis, c'est au delà de mes forces surtout quand on s'est couché à pas d' heure la veille ( à cause du 1). Je ne dis pas que nous ne faisons rien du tout. Non. Nous faisons juste le minimum syndical qui consiste à éradiquer le chiendent qui, lui, n'est pas découragé par la chaleur et prospère.

Le ménage au jardin, du moins chez nous, c'est tous les trois mois. Celui de la fin d'automne est un gros chantier: il faut débarrasser les plantes des feuilles et fleurs sèches - du moins de celles sans intérêt - et pour beaucoup, les tailler .

Avant/après:

La jolie ballote est un cas d'école. Celle-ci Ballota pseudodictamnus au feuillage persistant de rosettes duveteuses .Fleurettes roses au printemps que vous voyez ci-dessous desséchées. Il faut l'en débarrasser et la tailler, mais pas trop court.

DSC04359

DSC04558 De profil:

DSC04526

L'angle Ouest de l'Ourlet Sud : au premier plan , à droite une armoise arboresente, à son pied des ballotes plus loin des Népéta X Faassenii ' Six hills Giant' au fond, des cistes qui sont les seuls auxquels je ne touche pas.

DSC04360

Les ballotes sont taillées, comme plus haut, l'armoise aussi, sans attaquer le "bois", nettoyée de ses fleurs sèches et de ses feuilles noircies, les Népétas sont carrément rabattus au ras du sol ou des nouvelles feuilles: ils repousseront dès qu'il pleuvra.

DSC04556

Nous voici au bord de la "Grande restanque": au fond à gauche, un Népeta , tout au bord, du fond vers le premier plan: une euphorbe Ceratocarpa, une armoise arborescente, un ciste. Je ne touche ni à l'euphorbe ni au ciste. Au premier plan des ballotes bordées de Stipa trichotoma

DSC04361

Ca ne ressemble vraiment à rien. N'est-ce-pas?

DSC04362

Après le passage conjugué de la cisaille et du sécateur, voilà tout le monde bien coiffé! et le Sedum 'Autumn Joy' , les fleurs roses, d'apparaître comme par miracle, enseveli qu'il était sous les imposantes ballotes

DSC04501

Taille indispensable des lavandes, surtout en épargnant les tiges ligneuses, se contenter de couper les hampes florales en un bel arrondi

DSC04364

Jolis coussins, importants pour structurer notre jardin naturel

DSC04553