Comment vous dire? Comment expliquer cette longue absence? pourtant confinée une fois, puis deux, je n'ai jamais été aussi longtemps chez nous d'affilée. De l'activité, de la contemplation...le bonheur de voir le jardin jour après jour depuis début mars. Jour après jour, finalement c'est la première fois pour nous qui avons souvent le pied levé et vous le savez :il suffit de quelques jours d'absence pour sauter une marche. Jour après jour, du bouton à la fleur fanée, de la tendre pousse au "foin" de l'été. Jour après jour: le printemps, l'été, l'automne et maintenant l' hiver qui est vraiment arrivé: -7° à 6 heure du matin avant-hier selon Vincent qui vend ses légumes au marché. Jour après jour, la vie s'est écoulée. Depuis Mai,  je n'ai rien partagé avec vous , je ne sais pas pourquoi.

Je sais beaucoup d'entre vous "accros" à la météo, en bonnes et bons jardiniers. Alors un petit topo des derniers mois: printemps raisonnablement humide, été normal. La norme estivale ici, c'est 3 bons mois de sécheresse avec période très très chaude de mi-juillet à mi-août. Après 2 ou 3 pointes caniculaires ( la nouveauté en comparaison avec le siècle dernier, ce sont ces pointes caniculaires de plus en plus fréquentes), quelques pluies sont arrivées. Automne très sec - malheureusement-  excepté 2 jours de fortes pluies mi-octobre. Pas une goutte en novembre jusqu'à la nuit dernière. Temps maussade et humide depuis 2 jours: Bien contente !

Pour cette reprise, un rosier. Chez nous, le terrain est ingrat: argilo-calcaire, encaillouté et pauvre. Le climat est rude, très chaud et sec l'été, gels nocturnes qui peuvent être importants l'hiver. Comme vous, j'aime les rosiers et nous en voulions au jardin. Les plus adaptés au jardin méditerranéen économe en eau sont les rosiers de Chine, nous en avons: Le Vésuve, Les Chinensis Mutabilis et sanguinea, les Banks - Banksiae Lutea et Normalis...

Celui dont il est question aujourd'hui n'est pas chinois: c'est un "Thé": Le rosier 'Rose Romarin' obtention Nabonnand. Le descriptif est prometteur: "résiste à la chaleur . Idéal pour le jardin méditerranéen ". Chez nous il est dans une position intenable, voyez plutôt:

Moche, la photo. Ce mur d'une annexe en bout de la grande restanque est  inphotographiable: le mur est de crépi blanc, exposé plein Sud - vous imaginez la réverbération et la chaleur dégagée par ce mur l'été ?

Quand nous avons créé le jardin en 2009, la première chose a été de poser un support mural et de planter une grimpante. En fait de grimpante, nous avons opté à l'époque pour un Frémontodendron 'California glory', vigoureux arbuste californien à fleurs jaunes qui aurait du couvrir le mur en deux coups de cuiller à pot mais après un début prometteur: Il a crevé...par ma faute.

 

Pour me consoler de mon incurie, Isabelle - ma pépiniériste chérie- m'a généreusement offert 'Rose Romarin 'en me disant que "ça devrait aller"... J'avoue n'y avoir cru qu'à moitié: un rosier "Thé", rouge qui plus est ( le rouge vire facilement au soleil)  sur une rôtissoire ? 

Isabelle avait raison: ce buisson vigoureux fait le grimpant , il n'ira pas très haut 1,20 à 1,50m - suffisant pour ce mur bas. Planté il y a 4 ans, Il a mis un an à s'installer, un an à végéter. L'année suivante, je l'ai aidé: arrosage tous les 15 jours l'été suivant, de l'antichlorotique  à l'automne et au printemps, P****n de calcaire ! et il a démarré, j'ai continué à l'arroser toutes les trois semaines l'été, mais il bénéficie d'une réserve d'humidité en profondeur de sol , au pied de ce mur au toit sans gouttière, depuis il prospère.

DSC01082

Rose Romarin n'est pas parfumé mais...il est remontant et il fleurit de mai à...maintenant , y compris l'été en plein cagnard: la jeune rose, un si beau rouge profond

DSC01087

DSC01083

A l'arrivée du froid

DSC01086

Avant hier après les -7° matinaux

DSC01084

Aujourd'hui il est encore fleuri et porteur de boutons, jusqu'à quand ? Je vais continuer à le chouchouter pour qu'il recouvre le mur et vous donnerai de ses nouvelles

Après les gels nocturnes , le temps s'est adouci et il a plu hier. Ce matin tôt, un ciel couvert et de la brume. 

DSC01486

DSC01489

DSC01494

Les chaises longues abandonnées

DSC01490

la mangeoire investie... Verdiers, mésanges, chardonnerets: Tout ce beau monde a un bon coup de fourchette! Je me demande si les farouches rossignols qui ont beaucoup chanté ces derniers temps, viennent picorer discrètement quand les autres sont couchés. Savez-vous si les rossignols fréquentent les mangeoires?

DSC01117

ça alors ! quand j'ai commencé ce message, ce matin à 6h30 : le thermomètre affichait 3°. Je lève le nez 4 heures après pour m'apercevoir que la terre sous les oliviers est argentée. Coup d'oeil au thermomètre: 0°. Au fur et à mesure que la matinée avance , la température descend. Etonnant, n'est-ce-pas? à bientôt !