En principe, j'attends qu'une plante ait vraiment fait ses preuves avant de vous en parler, soit environ 3 ans. Pour celle dont il est question aujourd'hui, exception.

Cette Sphaeralcea ambigua , je l'ai installée chez nous en novembre 2017 suivant les - toujours- bons conseils de mes pépiniéristes-chéris. Elle se plaît énormément dans la rocaille plane de la grande restanque. C'est une plante idéale pour un jardin sec méditerranéen.

Si je vous en parle si tôt, c'est que j'en suis marteau. Jugez plutôt:

Oui , c'est elle- je dis "elle" car elle est de la famille des malvacées ( famille qui convient généralement bien aux jardins "secs"),  ce léger buisson orangé. Au premier plan les quelques taches rose vif violacé sont les fleurs minuscules mais présentes de l'Oeillet des Chartreux

DSC07539Buisson, buisson... en vérité, c'est une vivace qui se prend volontiers pour un arbuste: Elle peut atteindre 1  bon mètre - la nôtre, jeunette est encore petite: 50 cm-  Port altier, tiges souples et résistantes qui supportent la pluie sans s'avachir. Belle dans le soleil du soir

DSC07558J'aime tout chez elle: sa légèreté, son feuillage persistant , dentelé, duveteux d'apparence, d'un vert amande argenté

DSC07542Surtout, j'aime sa couleur: mandarine à la fois doux et lumineux. J'ai hésité longtemps avant d'apporter de l'orange au jardin, Gilles-mon-époux ayant décrété qu'il "n'aimait pas l'orange". Je me suis abstenue jusqu'au jour où il s'est extasié devant des...capucines " minium". Allez comprendre ! depuis l'orange est entré au jardin. Cest beau et... cela va avec tout, le bronze, tous les verts, le rouge et le bleu, comme ci-dessous le bleu frais du lin

DSC07555Photo prise du dessus pour mieux voir le feuillage

DSC07543

DSC07541Les fleurs simples à 5 pétales de 3 cm de diamètre, d'un mandarine ou clémentine subtil et tonique, au coeur jaune d'or

DSC07495Ravissantes, elles remontent de mai à octobre - avec une pause, évidemment, en période de grande sécheresse

DSC07520Ajoutez à cela que le Sphaeralcea ambigua aime le soleil et s'accommode des terrains secs et calcaires. Je suis emballée mais il faut  le surveiller ; l'été 2018 a été plutôt humide malgré des pointes caniculaires.  le Sphaeralcea ambigua resistera-t-il à une sécheresse de plusieurs mois? je vous dirai.